Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Salon des services à la personne : se repérer parmi les aides à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 30/11/2015

0 commentaires
Salon des services à la personneLe salon des services à la personne vient de fermer ses portes à Paris. L’occasion de faire le point sur ces différents services pour bien vivre chez soi.

Confort, travaux ménager, bricolage, jardinage, télé-assistance mais aussi aides informatiques, plusieurs services d’aides à domicile vont vous faciliter la vie.
Ils peuvent être solvabiliser en partie avec l’Allocation d’aide à l’autonomie (APA).

Les différents modes d’aides à domicile
- Le particulier employeur : embauche l’aide à domicile selon ses besoins. Le client est employeur (contrat de travail). Il utilise aujourd’hui le chèque emploi service universel CESU pour ses déclarations. Pour en savoir plus : le site de la FEPEM (fédération du particulier employeur)

- le service mandataire : le client est employeur de l’aide à domicile mais le service le soulage dans les aspects recrutement, administratif (contrats, paye).

- le service prestataire : il facture à l’heure de prestation. Le client n’est pas employeur de l’aide à domicile.

Pour accompagner des personnes âgées fragilisées, les services doivent être agréés ou autorisés (un nouveau régime mixte sortira de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement).

Ces services mandataires ou prestataires sont associatifs (ADMR, UNA, AdessaDomicile), publics territoriaux (CCAS : centres communaux d’action sociale à la mairie) ou privés commerciaux (entreprises O2, Adahp Services, Domidom…).

Retrouver des services agréés proches de chez vous sur lannuaire d’Agevillage.com

Et enfin dernière forme de service : l’aide à domicile auto-entrepreneur qui facture ses services à l’heure.

Partager cet article

Sur le même sujet