Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Marie-Françoise Fuchs, Old'Up : Les vieux doivent continuer d'apprendre

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/12/2015

0 commentaires

Marie-Françoise Fuchs, crédit photoMarie-Françoise Fuchs, présidente d’Old’Up* est intervenue au Colloque des Approches non médicamenteuses, le 13 novembre 2015 à Paris sur les technologies pour les seniors et notamment sur l’utilisation des tablettes.

L’Association Old’Up développe des actions dans des lieux de vie collectifs. Les nouveaux outils numériques se mettent au service du public fragilisé et vulnérable. L’utilisation des tablettes numériques permet de rompre l’isolement en restant en lien avec les autres générations, et participe à l’information et la communication qui sont nécessaires au maintien de l’autonomie.

Téléchargez le texte de son intervention









Les vieux ne sont pas là que pour transmettre, ils ont aussi à apprendre, à être utile. Il est essentiel de faire des projets, de trouver une place valorisée dans la société, d’échanger, de ne pas rester isolé.

La tablette en est un des moyens. Sa simplicité, son confort de lecture, sa légèreté et sa maniabilité, en font l’outil rêvé pour les seniors.



* L’Association Old’Up pour les personnes de plus de 70 ans, encore dynamiques et indépendantes, a pour slogan « plus si jeunes, mais pas si vieux ». Les membres d’Old’Up souhaitent pour eux-mêmes continuer une vie épanouie, donner un sens et de l’utilité à l’avancée en âge, créer un lieu de partage, d’auto-observation. L’association veut devenir une référence sur l’expérience de l’âge et mener réflexion et actions dans les domaines de l’accessibilité et de la santé, tisser du lien inter-générationnel, et promouvoir une contribution citoyenne utile dans l’évolution de la société d’aujourd’hui.

Partager cet article

Sur le même sujet