Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Voeux 2016 républicains

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 04/01/2016

0 commentaires
Annie de VivieLes évènements tragiques de 2015, nous ont rappelé notre condition humaine, fragile, vulnérable, dépendante, quel que soit notre âge.

Ils nous ont aussi rappelé que les valeurs de notre République ne sont pas d’airain.
A nous de les défendre, de les incarner, chaque jour.

C’est le voeu que je formule pour 2016 : rester joyeux et inventifs pour défendre nos valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

Rester joyeux et inventifs pour éviter les écarts entre ces valeurs affichées et celles que l’on produit au quotidien, mais aussi pour valoriser les valeurs de la République, du soin et de l’accompagnement (voir l’Espace-ethique.org).

Rester joyeux et inventifs pour éviter l’affrontement entre la liberté d’aller et venir et la sécurité la plus stricte, conscients de l’âgisme de notre société, et au risque de surprotection des vieilles personnes forcément vulnérables” ou à l’inverse aux situations à risque de maltraitance tues et taboues. Et si on les écoutait ces vieilles personnes ? Leur sagesse, leur moral, leur vision de la vie gagnent à être connus des autres générations souligne le Pr Stéphane Adam.

Voeux 2016Rester joyeux et inventif pour garantir l’égalité d’accès aux droits sur tous les territoires. Il faudra faire connaitre les avancées de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (mais aussi ses limites). L’égalité territoriale se heurte aussi aux situations (financières) qui se tendent selon les départements (cf. moins 3% sur les budgets des EHPAD du Nord). Sans parler de l’égalité tarifaire que le gouvernement appelle de ses voeux, mais qui continue de peser sur les revenus des personnes fragilisées et leurs proches (augmentations des tarifs en maison de retraite, à domicile).

Rester joyeux et inventif pour renforcer la fraternité, la lutte contre l’isolement (avec Monalisa), la mobilisation pour la recherche (comme Benoit Poelvoorde en Belgique) et inventer des alternatives aux réponses actuelles, entre les générations, entre le tout-domicile” et la maison de retraite médicalisée. (C’est une des priorités l’action sociale de la CNAV en 2016).
190 000 retraités se sont déjà prétés aux jeux des ateliers du Bien vieillir initiés par l’action sociale des caisses de retraite.

Agevillage restera joyeux et inventif pour vous informer chaque semaine, sans angélisme.

Je vous souhaite une belle année 2016, citoyenne.

Partager cet article