Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Suicide des personnes âgées : mieux comprendre pour mieux prévenir

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 08/02/2016

0 commentaires
Personne âgée et suicideVéritable drame de santé publique, le suicide touche plus particulièrement les 75 ans et plus (plus de 30 pour 100 000 contre 15,1 pour 100 000 habitants pour la France entière). Les pouvoirs publics ont donc choisi de financer un projet de recherche visant à mieux comprendre certains facteurs de risque de décès par suicide chez les personnes âgées, tandis que Marisol Touraine annonce une nouvelle feuille de route pour la prévention du suicide pour le premier semestre.

« Chaque année entre 10 000 et 11 000 personnes mettent fin à leurs jours, et environ 80 000 personnes sont hospitalisées à la suite d’une tentative de suicide », rappelait la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes lors de la remise du deuxième rapport de l’Observatoire national du suicide (PDF).

Intitulé Suicide, connaître pour prévenir : Dimensions nationales, locales et associatives, il fait le point sur les actions de prévention organisées en France, et sur les statistiques les plus récentes sur le sujet.

Il donne également le résultat d’un appel à recherche lancé par l’Institut de recherche en santé publique (IRESP). Au total, 27 projets ont été présentés dont 2 concernant la population âgée.

L’une de ces deux études a été retenue dans la sélection finale de cinq projets, financés par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), la Direction générale de la santé (DGS) et la DREES.

Proposée par le professeur Pierre Vandel (université de Franche-Comté), elle a pour objectif de préciser certains facteurs de risque de suicide et de récidive chez les personnes âgées de plus de 65 ans et de mieux comprendre leurs interactions pour, in, fine, mieux les prévenir.

Partager cet article

Sur le même sujet