Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Aider et cultiver son jardin

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 29/02/2016

0 commentaires

Annie de VivieA l’occasion de la sortie prochaine du documentaire Le potager de mon grand-père”, au lendemain des Césars qui ont couronné le film Demain”, plaidoyer concret pour agir pour le climat, avez-vous pensé aux jardins comme soutien à votre accompagnement quotidien ?

Par plaisir, par amour pour son proche (qui sera comblé des fruits du jardin), par envie, par nécessité … je vous invite à cultiver un espace, une terrasse, un parterre, un toit, un balcon, un jardin.

Ce jardin, aussi petit soit-il (bacs adaptés, accessibles) va aider sur de nombreux points :

Il va aider à vivre, en s’investissant dans sa préparation, les semis, l’entretien, la vision de ses fruits, de ses fleurs, de ses légumes, aromates, leur récolte, leur partage, leur consommation.
Le cycle des jardins est continu. Il soutient les conversations entre la personne aidée et son proche aidant, tout au long de l’année.

Les fruits du jardin, même quelques aromates dans de petits pots, vont agrémenter les plats quotidiens, donner, re-donner des repères, de la fierté (de manger ses” légumes), et du goût aux personnes qui perdent l’appétit.

S’asseoir dans un jardin, intérieur, extérieur, est une invitation à la rêverie, à la méditation, nécessaires dans le stress quotidien.

Le jardin est aussi sources d’échanges, de partages des connaissances, des savoirs, des gestes ancestraux, des recommandations saisonnières. Les conseils des plus anciens vers les plus jeunes, souvent citadins, s’alimentent dans les deux sens. Les plus jeunes, connectés, sauront indiquer la météo quotidienne et proposer des idées, en réseau !

On met le nez dehors, même simplement à la fenêtre. On se met debout, on arrache trois herbes, on s’active. Le jardin est bon pour la santé des aidés, et celle des proches aidants. La santé des aidants est un sujet majeur selon l’Association française des aidants.

Agevillage est partenaire de l’association Jardins et santé” qui milite depuis longtemps pour des jardins spécifiques dans tous les lieux de soin. Un jardin même tout petit, c’est la clé du paradis” lit-on sur leur site. Une journée portes ouvertes” des jardins des maisons de retraite s’organisera en juin cette année.

Agevillage milite aussi sur les enjeux climatiques : les jardins sont une source de plaisirs, de travail, des lieux de recyclage aussi.
Ils nous ressourcent individuellement et collectivement. Ils sont indispensables à une planète plus sage, plus humaine, plus aidante.

Aidez-vous des jardins pour aider votre proche !

Partager cet article