Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Marseille : un an ferme pour l'aide-soignante accusée de maltraitance

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/02/2016

0 commentaires
Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné mardi 23 février une aide-soignante à deux ans de prison dont un ferme, pour avoir poussé trois résidents d’une maison de retraite à avoir des relations sexuelles entre elles.

Elle a également été condamnée à une interdiction définitive d’exercer la profession d’aide-soignante.

Le tribunal a aussi condamné l’aide-soignante à verser 2000 euros de dommages et intérêts à l’une des victimes et 5000 euros à la maison de retraite Saint-Georges pour préjudice moral (discrédit, chute de la fréquentation).

Les agissements de l’aide-soignante se sont déroulés en janvier 2010. Ils ont été rapidement dénoncés par des personnels à la direction de l’établissement.

Les résidents maltraités étaient malades, désorientés, vulnérables, ils ne jouissaient plus de toutes leurs facultés mentales.

Ndlr : rappel du numéro d’appel national contre la maltraitance le 3977.

Partager cet article

Sur le même sujet