Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Santé bucco-dentaire : tout savoir pour croquer la vie à pleines dents

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 21/03/2016

0 commentaires
Santé dents seniorsAujourd’hui, on peut parfaitement vieillir en conservant ses dents. Reste que les plus âgés sont particulièrement touchés par les problèmes dentaires, avec leur lot de conséquences sur la santé en général. Quels sont les risques, et comment les éviter ? Gros plan sur la bouche et les dents.

En matière de santé bucco-dentaire, les personnes âgées sont plutôt mal loties. 70 à 85 % des 60 – 65 ans souffrent de maladies parodontales (qui touchent les gencives et les os de la mâchoire), et 55 % des plus de 65 ans sont porteurs d’une prothèse amovible, rappelle l’Union française pour la santé bucco-dentaire (Ufsbd).

Par ailleurs, de nombreux médicaments, contre l’anxiété, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou encore la douleur, provoquent une sécheresse de la bouche, responsable de caries dentaires.

Avec l’âge, les papilles fonctionnent moins bien, et les personnes âgées ont tendance à manger plus sucré, ce qui augmente le risque de carie.

Prendre soin de sa bouche, prendre soin de son corps

Une dentition en mauvaise santé peut avoir de nombreuses répercussions.

La dénutrition, due à des difficultés de mastication, en est l’une d’elles, de même que l’ostéoporose.

Mais l’état bucco-dentaire d’une personne âgée peut aussi avoir une influence sur d’autres pathologies : affections dermatologiques, pneumopathies, rhumatismes…

Et même provoquer des chutes. « L’articulation de la mâchoire participe à la construction et à la préservation de l’équilibre. La perte des dents sans remplacement, les prothèses non ajustées ou trop usées favorisent une instabilité et augmentent le risque de chutes », indique l’Ufsbd.

Choisir les bons outils

Il est donc indispensable de prendre soin de ses dents, en commençant par un brossage efficace et régulier.

Pour les personnes présentant des difficultés de préhension, articulaires ou motrices, différentes alternatives à la brosse à dents classique existent :

- la brosse à manche ergonomique, plus facile à saisir ;
- la brosse triface, qui permet de brosser le dessus, l’arrière et l’avant des dents d’un seul geste ;
- la brosse à dents électrique, qui demande moins d’effort pour un résultat tout aussi efficace.

Dans tous les cas, il faudra la choisir à poils souples pour préserver les gencives fragilisées des aînés.

Les prothèses aussi

55 % des plus de 65 ans sont porteurs d’une prothèse amovible, qu’il convient de nettoyer soigneusement, tous les jours et si possible après chaque repas.

La bonne méthode ? Utiliser une brosse spécifique, pour ne pas l’abîmer, et du savon de Marseille. Une opération à réaliser au-dessus d’un lavabo rempli d’eau pour éviter la casse en cas de chute de la prothèse.

Il faudra aussi veiller à nettoyer les dents restantes et les gencives.
Ceux qui souhaitent retirer la prothèse, pour dormir par exemple, la rangeront dans une boîte adaptée, au sec : il ne faut surtout pas tremper dans un verre d’eau !

Campagne prévention santé bucco-dentaire de l'ufsbdLe dentiste ? Même pas peur !

Plus d’un Français sur 10 a peur de se rendre chez le dentiste. Pourtant, il faudrait se faire examiner les dents au moins une fois par an, et même tous les six mois quand on avance en âge : les plus âgés ressentent moins les douleurs dentaires qui peuvent les alerter sur un problème éventuel.

A chaque visite, il faudra lui indiquer les traitements suivis et l’historique médical et dentaire pour une meilleure prise en charge.

Pour en savoir plus, consultez la rubrique personnes âgées” sur le site de l’Ufsbd.

Et retrouvez les bons gestes en images en suivant le quotidien de Jeanne, 70 ans.

Partager cet article

Sur le même sujet