Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Gros plan sur le Cesu accueil familial

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/03/2016

0 commentaires

Un dispositif pour simplifier les démarches administratives

Solution intermédiaire entre la maison de retraite et le domicile, l’accueil familial reste encore mal connu : fin 2013, seules 6 700 personnes âgées avaient opté pour ce type d’hébergement, pourtant humain et enrichissant. Pour faciliter les formalités, l’URSSAF a créé un chèque emploi service universel (Cesu) spécifique, le Cesu accueil familial. Explications.


Dans le cadre d’un hébergement en famille d’accueil, la personne accueillie (ou son représentant légal) est l’employeur de l’accueillant. Celui, en plus de l’hébergement, s’occupe de la nourriture, des soins, des courses, des activités… contre rémunération.

A noter : le coût moyen d’un accueil familial se situe entre 36 € et 56 € par jour, soit 1090 € à 1700 € par mois.

En tant qu’employeur, la personne accueilli doit verser un salaire à l’accueillant et s’acquitter des cotisations sociales. Comme avec les autres Cesu, le Cesu accueil familial lui permet :

- de faire ses déclarations en ligne ;
- d’obtenir les relevés mensuels des contreparties financières (équivalents des bulletins de salaire) ;
- de bénéficier d’un prélèvement mensuel pour les cotisations.

Il n’est par ailleurs pas nécessaire d’établir une déclaration d’embauche. L’employeur devra toutefois adhérer au Cesu et déclarer son accueillant familial à l’URSSAF via le site du Cesu, en indiquant ses coordonnées et son numéro d’agrément.

Ensuite, chaque mois, l’employeur devra se connecter pour déclarer les sommes versées, via un espace spécifique. Le bulletin de salaire sera envoyé par mail à l’accueillant.

Partager cet article