Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Journée citoyenne : objectif 2000 communes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/03/2016

0 commentaires
Journée citoyenneRétablir et créer de nouveaux liens au sein de la société, mobiliser les habitants d’une ville, d’un village pour améliorer le quotidien de tous, tels sont les objectifs de la journée citoyenne. Née en 2008 dans la petite commune alsacienne de Berrwiller, elle a dorénavant lieu dans plus de 300 villes françaises. Et les personnes âgées en sont l’un des éléments moteurs…

Pour Jean-Louis Sanchez, délégué général de l’ODAS (observatoire national de l’action sociale décentralisée), « les personnes âgées ont d’avantage besoin d’aider que d’être aidées ».

De fait, Fabian Jordan, le maire de Berrwiller, constate une implication très forte des plus de 60 ans. « Les jeunes retraités, très actifs, montrent une grand envie de partager leurs compétences, tout en bénéficiant d’une grande disponibilité horaire », précise-t-il.

« La première année, les habitants ont rénové une abribus, et les collégiens ont appris à poser des pavés avec les anciens. Et les plus âgés, qui ne peuvent pas réaliser de travaux physiques, participent en cuisinant, et, bien sûr, partagent le repas commun. »

Concrètement, les habitants proposent aux maires des travaux d’embellissement, de rénovation ou d’amélioration tout au long de l’année, puis prennent part à leur exécution lors de la journée. Une vraie démarche participative qui aide les habitants à s’approprier leur ville, et permet, surtout, de créer du lien.

Depuis 8 ans, l’initiative a fait des émules et gagne de plus en plus de communes françaises. A tel point qu’est né cette année le réseau Journée citoyenne, qui ambitionne de compter 2 000 adhérents d’ici à fin 2017.

Partager cet article

Sur le même sujet