Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : partir en vacances avec un proche âgé

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 22/04/2016

0 commentaires

Guide senior vacances ancv 2016

Les vacances sont pour tous un temps de détente et de repos. A condition de pouvoir réellement en profiter. Et c’est bien là toute la question car si l’entourage se détend, qui va se charger de la personne malade ?

Parler de vacances à ceux qui soutiennent une personne âgée malade est une gageure, et peut être perçu comme une provocation.

Tout se passe comme s’il existait un conflit entre les besoins de la personne dépendante et ceux de ses proches. Et l’on croit souvent que les besoins d’une personne malade sont plus importants que les nôtres.

Or retrouver de l’énergie, « se refaire une santé » pour éviter de s’épuiser est un besoin légitime et le satisfaire va finalement rendre service à ceux que l’on entoure. Nombreux sont les couples qui affirment n’avoir pas pris une journée de vacances depuis 2, 4, 5 ans. Ils éprouvent souvent le sentiment d’être captifs, de perdre leur liberté. Tout se passe alors en chacun comme si ce désir d’évasion était une faute. Il faudrait se punir de perdre parfois courage et de ne pas être infatigable. Et quelle meilleure punition qu’un bon gros sentiment de culpabilité ?
Mais se sentir coupable ne signifie pas être coupable.

Et ce d’autant qu’il existe aujourd’hui des structures permettant d’accueillir l’aidé et l’aidant dans des conditions adaptées à sa situation.
Elle peut également partir seule et, dans ce cas, elle est prise en charge par des accompagnants professionnels.

Gros plan sur les différentes formules

Les séjours sont organisés par des associations, des établissements d’hébergement et de soins ou par des services à domicile,

souvent à l’initiative d’associations de familles. Ils se déroulent dans des hôtels, des maisons familiales de vacances ou encore en gîte rural.
Les personnes sont accompagnées par des soignants, parfois par des stagiaires et/​ou des bénévoles.
Ces séjours sont très développés et bien organisés pour les malades d’Alzheimer et leurs familles par l’association France Alzheimer notamment avec ses séjours Vacances-Répit. L’initiative tend à se développer pour les autres dépendances mais la pratique reste encore trop marginale. 

Village répit famille en touraine

Il existe également des Villages répit familles. Portés par l’association Vacances répit familles (VRF), ces villages permettent aux aidants familiaux de prendre un temps privilégié avec leurs proches âgés dépendants en partant ensemble en vacances grâce à une prise en charge différenciée, à la fois touristique et médico-sociale. Les séjours proposés sont généralement de 1 à 3 semaines.


Des aides financières

Les séjours aidants/​aidés peuvent être facilités grâce à la prise en charge d’une partie des frais par le programme « Seniors en Vacances » organisé depuis 2007 par l’Agence nationale pour les chèques-vacances et soutenu par le secrétariat d’Etat au Tourisme. 

Ce programme s’adresse à tous les seniors âgés de 60 ans et plus, retraités et résidant en France ainsi qu’à leurs aidants. L’aide financière est accordée sans condition de ressources aux aidants familiaux ou professionnels accompagnant une personne âgée.

Pour connaître la liste des séjours possibles, renseignez-vous auprès des CLIC, des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et des associations (France Alzheimer…).

En savoir plus : 

ANCV, rubrique Seniors en Vacances
Vacances ouvertes
Catalogues des séjours organisés par France Alzheimer en 2016
Les Villages Répit Familles


L’accueil familial pour personnes âgées

Si vous ne pouvez pas emmener votre proche mais souhaitez le confier à une personne de confiance, l’accueil familial peut se révéler une alternative intéressante.
Coordonnées des accueillants familiaux sur famidac
Lire notre article ici

Partager cet article

Sur le même sujet