Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Cap ou pas cap ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/05/2016

0 commentaires

Les vieux : tous incapables ?

Annie de VivieAlors les retraités : tous incapables, malades, fragilisés, à la merci de leurs proches, des services médico-sociaux ?

Cette image bien négative de cette partie de la vie perdure alors que les profils des retraités” évoluent. Ils sont les plus engagés dans la vie associative, ce sont les principaux aidants” des plus âgés handicapés.

Et si l’on changeait ce mot retraite” qui parle de retrait de la vie dite active”, suggère Melissa Petit dans son ouvrage ?

En espagnol on dit jubilación” avec l’énergie qui lui est associée !

Et quand la maladie survient, quand les capacités s’estompent, est-ce que l’autonomie disparaît ?

Bien sûr que les handicaps, les incapacités peuvent survenir et altérer l’autonomie fonctionnelle.
Mais l’autonomie au sens de savoir ce qui est bon pour soi, définir ses propres règles” (auto-nomos) ne disparaît pas.

D’ailleurs, notre République, notre constitution précise bien que tous les hommes (quelle que soit leur autonomie) naissent libres et égaux en droit !”.

Et oui, jusqu’au bout de la vie, même avec une maladie de type Alzheimer, Parkinson, on est capable de dire, de faire comprendre nos propres choix. Ils seront certes adaptés, discutés, négociés avec la réalité de ces maladies, des contraintes associées (limites, adaptation du logement, voire déménagement, argent…).

Mais jusqu’au bout, nous cherchons le lien, le regard des autres humains, celui des proches aidants, des professionnels du prendre soin. Regardez le succès cette semaine de Chantons à tout âge” dans 500 lieux en France ! Regardez aussi ces expériences inclusives en Belgique où les générations s’entre-aident quels que soient leurs handicaps.

Et quel plaisir d’adapter l’environnement et nos comportements en tant qu’aidants pour que ces capacités, ces capabilités”, s’expriment.

Je vous invite à découvrir ce petit film poignant, tourné par une soignante d’un établissement pour personnes âgées dépendantes dans les Vosges (groupe SOS Seniors).

Il nous montre les capacités toujours restantes, tant que la vie est là.

Partager cet article