Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Adapter son logement : quels travaux quand on est locataire ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 13/06/2016

0 commentaires

Conseil de l’Adil, Soliha

Photo soliha adaptation du logementLors du forum Bien vivre sa retraite” ce 7 juin à Paris, orchestré par la CNAV, un atelier adapter son logement” a fait salle comble.

Les experts de l’Adil, de Soliha, de Regenord et d’Agevillage ont présenté les sources d’informations dont le portail J’aménage mon logement” du PRIF réalisé avec Agevillage.

Adapter son logement n’entraine pas forcément de gros travaux, ont souligné les experts de Soliha. L’enjeu est de prendre le temps de repérer les besoins, les risques pour faire appel à des astuces et des petits équipements, aides techniques (barres d’appuis, domotique) pour fixer les tapis, améliorer l’éclairage, éviter les chutes dans la cuisine, la salle de bain, surélever les toilettes…

Des aides financières de la CNAV existent selon les revenus et le niveau de besoin d’aide, structuré par la grille AGGIR.

L’action sociale de la CNAV apporte une aide financière graduée pour financer les aides techniques aux personnes évaluées GIR 5 et 6.
Pour les personnes évaluées GIR 1, 2, 3, 4 c’est l’APA, allocation personnalisée d’autonomie, qui peut être sollicitée via le département.

Une évaluation à votre domicile sera déléguée par la CARSAT selon la demande.
Cette évaluation sera réalisée par des professionnels comme un ergothérapeute souligne Regenord. A l’issue du rendez-vous, il vous sera proposé soit un plan d’actions personnalisé, pour vous aider dans votre vie quotidienne à domicile, soit un kit prévention (de 100 à 300 €), pour vous aider à sécuriser au mieux votre logement, soit une aide habitat, pour vous permettre de vivre à votre domicile dans un environnement adapté à votre situation.

En tant que locataire en situation de handicap, quel travaux peut-on faire pour rendre le logement accessible par exemple (rampe d’accès, ouverture de portes, voire ascenseur…) ?

Avant tout travaux, prenez conseil auprès de l’Adil (Agence départementale information logement). Leurs juristes formés sur l’ensemble des thématiques liées au logement vous orienteront dans vos démarches auprès du propriétaire, ou de la copropriété pour les parties communes.

Que ces travaux soient financés par la copropriété, le propriétaire, voire le locataire : plusieurs aides financières existent auprès de différents financeurs (ANAH, CNAV…). C’est l’agence Soliha qu’il faudra solliciter pour monter les dossiers et superviser les travaux. Attention selon la portée des travaux, le délai peut être long (de 3 mois à un an).

Un conseil : anticiper !
Parler des besoins, des pistes de réponses auprès du bailleur, du propriétaire, de la copropriété, du syndic, le plus tôt possible… avant l’accident, la chute.

Contacts : Adil, Soliha

A lire aussi : Personnes âgées : Les aides financières pour aménager son logement

Partager cet article

Sur le même sujet