Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Témoignages : vivre en logement-foyer, un choix assumé et réfléchi

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 13/06/2016

0 commentaires

Résidences logements foyersPlus de 100 000 Français âgés ont fait le choix de vivre en logements-foyers (aujourd’hui rebaptisés résidences autonomie). Cette solution intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite est souvent adoptée quand il n’est plus possible de vivre chez soi. Un choix contraint, mais aussi assumé et réfléchi, comme en témoignent les résidents.

Ils ont entre 65 et 102 ans. 25 personnes âgées habitant dans des logements-foyers d’Ile-de-France ont accepté de se confier à la Caisse nationale d’assurance vieillesse pour expliquer leurs motivations, donner leurs sentiments et témoigner de leur vie entre indépendance et collectivité.


Pour leur santé et leur sécurité

Avec l’avancée en âge, le logement d’avant peut s’avérer inadapté. Escaliers, difficultés d’entretien, sans compter la peur de l’accident. Certains n’attendent d’ailleurs pas qu’il survienne pour déménager. Monsieur et Madame Souillac ont préféré anticiper.

« Un jour, on a discuté avec mon mari, je lui ai dit c’est bien joli tout cela, mais on est en bonne santé tous les deux, on n’a pas de problème, mais on n’a pas d’enfant“. (…) On s’est dit la seule solution, c’est de trouver une maison où on sera bien, si on a un problème, on aura quelqu’un pour se reposer sur ces gens-là”. Je crois que l’on a fait le bon choix d’avoir fait cette démarche-là et d’être tombés ici », raconte Madame Souillac (83 ans).


Pour préserver le lien social

« Ici je trouve ça sublime. Je vais vous dire pourquoi : vous n’êtes jamais seul. Jamais. »

Monsieur Brussy a 65 ans. Il a choisi de vivre dans un logement-foyer pour se rapprocher de sa mère, qui a 92 ans. Celle-ci, qui vit toujours chez elle, ne tarit pas d’éloges sur la solution retenue par son fils.

« Elle m’a dit : l’appartement tu le vends, ne le garde pas. Ne vis pas là ! Il n’y a plus personne dans l’immeuble que tu connais, comme moi je ne connais plus personne. Tu auras trois étages à grimper à pied, tu vas tourner dans un grand appartement, tu vas devenir fou ! Reste où tu es. “ »


Pour se rapprocher de sa famille…

…sans être une contrainte pour elle. C’est le choix de plusieurs des personnes âgées interrogées, comme Madame Cardinet, 84 ans. « J’ai des neveux qui sont très gentils, je ne pouvais pas complètement compter sur eux. Ils ont leur famille, ils ont leurs enfants, ils n’ont pas à s’occuper de moi », déclare-t-elle.


Caractéristiques des personnes interrogées : âge moyen 82 ans — 20 femmes et 5 hommes — 22 d’entre eux vivent seuls — 15 sont veufs — 16 vivaient auparavant dans la même commune — 5 sont entrés en logement-foyer il y a moins d’un an, 7 y vivent depuis 1 à 5 ans et 13 depuis 5 ans ou plus.


Les raisons d'entrée en logement-foyer - étude cnav

Partager cet article

Sur le même sujet