Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le prix Chronos livre son palmarès 2016

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 27/06/2016

0 commentaires
Créé en 1996 pour faire découvrir aux jeunes et tout jeunes lecteurs que « grandir, c’est vieillir ; vieillir, c’est grandir », le prix Chronos de littérature vient de réveler son 21ème palmarès.

Lauréats prix chronos 2016

Au total, six ouvrages traitant du parcours de vie, de la naissance à la mort, ont été récompensés par les élèves de maternelle, d’école élémentaire, de collège et de lycée.

Il s’agit :

Dans la catégorie maternelle/​CP, de Raconte encore grand-mère ! (Marido Viale, Xavière Broncard, aux éditions Samir), un album plein de tendresse sur la vieillesse, la mort et les liens intergénérationnels.

Dans la catégorie CE1/CE2, de Mais quelle idée ! (Pascal Brissy, Didier Jean et Zad, aux éditions Utopique), qui aborde la mort imminente du grand-père de la petite écureuil Tibelle.

Dans la catégorie CM1/CM2, de Teddy n’a qu’un œil (Yann Rambaud, aux éditions Hachette Jeunesse), un roman qui apporte une touche de surnaturel et de légèreté aux interrogations de deux enfants sur la mort.

Dans la catégorie 6e/5e, Ne plus se taire (Véronique Olivier-Barberon, aux éditions Oskar), qui dépeint une belle rencontre entre une adolescente et une rescapée des camps nazis.

Dans la catégorie 4e/3e, iM@mie (Susie Morgenstern, L’Ecole des Loisirs), une histoire pleine d’humour où les nouvelles technologies, plutôt que de les éloigner, vont permettre à un adolescent et à sa grand-mère de se retrouver.

Et enfin, dans la catégorie lycéens, 20 ans et plus, Les oubliés du dimanche (Valérie Perrin, chez Albin Michel), qui raconte l’amitié qui lie Justine, orpheline de 21 ans et aide-soignante dans une maison de retraite, et Hélène, « presque cinq fois son âge », l’une des résidentes.

Partager cet article

Sur le même sujet