Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pourquoi la personne malade d'Alzheimer ne reconnaît plus ses proches ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/07/2016

0 commentaires
Une étude canadienne, relayée notamment par la Fondation Médéric Alzheimer, explique que ce n’est pas seulement la perte de mémoire qui conduit les malades à ne pas reconnaître le visage des membres de leur famille, de leurs amis. Une hypothèse qui pourrait ouvrir la voie à la mise en place de stratégies pour que les personnes touchées reconnaissent leurs proches plus longtemps

DMaladie d'alzheimerans nos interactions quotidiennes, la perception des visages joue un rôle essentiel. Aussi, le cerveau humain a la faculté de détecter et identifier très rapidement un visage.

Le Dr Sven Joubert, chercheur au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, et son équipe ont donc cherché à savoir si cette capacité persistait chez les malades d’Alzheimer.

Les résultats sont formels : si le visage est à l’endroit, les personnes atteintes de la maladie ont du mal à le percevoir comme tel. Cette faculté est donc altérée par la maladie.

En revanche, si une photo de visage est présentée à l’envers, le cerveau doit procéder à une analyse plus détaillée de l’image, en considérant tous ses éléments (yeux, nez, bouche…). Et dans ce cas-là, les malades d’Alzheimer reconnaissent aussi bien les visages que des personnes âgées en bonne santé.

Conclusion, la difficulté à reconnaître les visages proviendrait d’une difficulté de perception globale, notamment dans les stades précoces de la maladie.

Travailler sur la voix ou sur les signes distinctifs des visages pourrait donc permettre aux malades de reconnaître leurs proches plus longtemps.

Partager cet article

Sur le même sujet