Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Sitting is smoking

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/07/2016

0 commentaires

de l’importance de l’activité physique adaptée

Annie de Vivie

La sédentarité, le fait de rester assis, de ne pas se mettre debout, de ne pas bouger, augmente la mortalité. Ce risque est largement sous-évalué par les français comme le montre le sondage de la Fondation April cette semaine.

Regarder la télévision, lire, conduire, téléphoner, travailler devant un ordinateur, etc. sont des activités à diminuer où à effectuer debout. (ce qui vient coroborrer la ligne éditoriale d’Agevillage Vieillir debout” !).

83 % des personnes interrogées sont favorables au fait de rester debout lorsqu’elles sont au téléphone, 74 % d’entre elles lorsqu’elles attendent les transports en commun, tandis qu’elles sont 72 % à admettre de moins regarder la télévision.

J’avais déjà cité une étude australienne de 2011 qui montrait que le fait de regarder la télévision près de 4 heures par jour avait un impact nuisible pour la santé. La sédentarité tue plus que le tabac selon les centres de prévention Agirc-Arrco.

Sitting is smokingRien à faire : la chaise, le fauteuil, le lit, la télé tuent.

Il faut donc nous lever, marcher même quelques pas, pratiquer une activité physique adaptée, chaque jour, quel que soit notre âge, nos pathologies, nos difficultés, nos handicaps.

C’est parfois très difficile de dérouiller des articulations douloureuses, des muscles endoloris, des corps rouillés, noués, meurtris. Il faut des techniques, des savoir-faire, pour accompagner les personnes fragiles. Certes. Il faut surtout la vision que vieillir debout est possible, pour tous .

Et quels bénéfices pour la santé, l’estime de soi, la qualité de vie au travail, l’intérêt général !

La campagne britanique Sitting is Smocking” (rester assis, sédentaire, c’est fumer) n’est pas arrivée en France. Elle devrait.

Partager cet article

Sur le même sujet