Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : recruter son aide à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 24/08/2016

0 commentaires
Entretien du logement, aide à la toilette, préparation des repas, aide aux courses, lever, coucher… Les intervenants à domicile peuvent aider de mille et une façons les personnes âgées fragilisées à continuer à vivre chez elle, tout en soulageant le quotidien des aidants. Nos conseils pour recruter l’aide à domicile idéale dans ce dossier.

Dossier : recruter son aide à domicileOù trouver la bonne personne ?

  • par bouche à oreille : un ami, un voisin vous a recommandé une aide à domicile. Un gage de fiabilité, mais pas toujours suffisant pour se décider.

  • en se renseignant au Clic (centre local d’information ou de coordination) ou au centre communal d’action sociale (CCAS) : ces organismes disposent des listes des services d’aides à domicile spécialisés dans l’accompagnement des personnes âgées.

  • en contactant directement les services d’aides à domicile, de préférence spécialisés « personnes âgées ».

Qui gère les services à domicile ?

Ils sont pour la plupart gérés par des associations historiques. Les grands réseaux sont : l’Una (union nationale de l’aide), l’ADMR (aide à domicile en milieu rural) et AdessaDomicile.

En parallèle, des entreprises privées se structurent : O2, Adaph service, Domidom…

Trouver un Clic
Trouver un CCAS
Trouver un service d’aide à domicile 

Sur quels critères s’appuyer pour choisir ?

La structure est spécialisée dans le service aux personnes âgées

: pour être habilités à accompagner des personnes en perte d’autonomie, les services doivent être autorisés par le Conseil départemental ou agréés par l’Etat.

Dans les deux cas, ils doivent répondre à des obligations strictes, et respecter un cahier des charges pour les services agréés.

Le service fonctionne-t-il en mode prestataire ou mandataire ?

Dans le premier cas (mode prestataire), c’est le service à domicile qui emploie les intervenants. En clair, la personne âgée ou ses proches n’ont pas à se soucier des démarches administratives et doivent simplement régler une facture mensuelle.

+ : une grande tranquillité d’esprit, des tâches en moins.

- : les professionnels ne sont pas choisis par le bénéficiaire. Et le service a un coût : le tarif horaire est plus élevé.

Dans le second cas (mode mandataire), la personne âgée (ou sa famille) est l’employeur, mais le service peut le soulager d’une partie des formalités administratives (déclarations sociales par exemple). Il n’est pas vraiment adapté pour les personnes fragilisées.

+ : le choix de l’intervenant, la souplesse, le coût moins élevé.

- : la personne âgée reste l’employeur direct, et doit donc gérer les ruptures de contrat dans le respect de la réglementation. Elle est aussi responsable juridiquement, en cas d’accident par exemple. 

Et pourquoi pas l’embauche directe ?

Il est aussi possible d’embaucher directement une aide à domicile, à conditions bien entendu de s’occuper soi-même de tout l’administratif et le juridique : déclarations à l’Urssaf, contrat de travail, période d’essai, licenciement…

La solution qui laisse le plus de liberté, mais qui engendre des tâches supplémentaires pour la personne âgée ou son aidant.

La Fepem (fédération nationale des particuliers employeurs) peut vous accompagner si vous faites ce choix, par téléphone au 0 825 07 64 64 (15 centimes/​minutes plus le prix de l’appel) ou via son site, sur lequel vous trouverez différents outils (conseils, grilles des métiers, grille des salaires, simulateur…)

Derniers conseils pour recruter

Si possible, évitez d’embaucher sous la pression des circonstances.

Rencontrez plusieurs personnes, faites leur passer de vrais entretiens d’embauche.

Soyez regardant sur son expérience, mais aussi sa formation.

Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour trouver quelqu’un qui vous conviennent autant qu’à votre proche âgé.

Pour en savoir plus, consultez le dossier d’Agevillage sur l’aide à domicile pour connaître les différents outils et professions du domicile ou les aides financières auxquelles vous avez droit.

Partager cet article

Sur le même sujet