Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Apa : et pourquoi pas se faire aider par un animal ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/09/2016

0 commentaires
Ramasser des objets, fermer et ouvrir une porte, allumer la lumière ou faire les courses… pour certaines personnes ayant des difficultés pour se déplacer (en fauteuil roulant), ces gestes de la vie quotidienne peuvent devenir difficiles. La prestation de compensation du handicap (PCH) permet de financer la présence d’un chien d’assistance, mais l’Apa offre aussi cette possibilité.

Chiens d'assistance handichien

Au-delà de leurs précieuses compétences, ces magnifiques animaux apportent beaucoup aux personnes qu’ils accompagnent : soutien moral, affectif, présence, admiration des voisins, confiance pour sortir, liens avec l’environnement…

Le coût d’une aide animalière

Eduqués pendant plusieurs années, ce sont de véritables experts, et leur présence a en conséquence un coût non négligeable.

La formation d’un chien d’assistance coûte environ 12 000 euros, sans compter les frais d’entretien de l’animal.

La PCH, prestation de compensation du handicap, avant 60 ans, permet un remboursement qui peut aller jusqu’à 100 % des frais en cas de prise en charge à taux plein (80 % à taux partiel) dans la limite de 3 000 € par période de 5 ans.

Quid de l’Apa ?

Nous avons posé la question à la CNSA, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, en charge du financement de l’Apa et des aides en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie.

La réponse est formelle : rien, dans la loi, n’empêche que l’allocation personnalisée d’autonomie ne serve à payer l’aide d’un chien d’assistance. Seule condition : elle doit être inscrite au plan d’aide.

Pour en bénéficier, il faudra donc soulever la question auprès de l’équipe Apa du Conseil départemental, en charge de l’élaboration du plan d’aide.

Lire notre article sur les chiens d’assistance

Pour en savoir plus : la cinquième édition de la semaine du chien guide d’aveugle aura lieu du 18 au 25 septembre. L’occasion de mieux comprendre le travail de ces chiens et de leurs éducateurs.

Partager cet article

Sur le même sujet