Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Prothèses auditives : comment les faire accepter ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/09/2016

0 commentaires

Mobilisation de Bruno Frachet, ORL

Les trois coups de théâtre de la santé, S3 Odeon ce 3 septembre, ont donné la parole au médecin, oto-rhino-laryngologiste (ORL), Bruno Franchet sur l’importance de l’appareillage quand on entend moins bien.

Un cerveau de 70 ans qui entend mal est un cerveau de 77 ans,

a martelé le médecin.

Audition personne âgéeS’il faut protéger ses oreilles, dès le plus jeune âge, pour éviter les pertes d’audition, il faut aussi les accepter pour les traiter.

On sait que la mauvaise prise en charge financière des appareillages est un frein, mais ce n’est pas le seul. Les pays où les remboursements sont les plus avantageux ne voit le taux d’équipement atteindre qu’une personne concernée sur deux.
On est donc loin du compte.

C’est surtout la stigmatisation qui est mal vécue.
Au risque d’endommager les compétences de son cerveau, en étant trop concentré pour écouter.

Quelques conseils pour lever les freins :

  • Montrez les personnalités qui affichent leur appareil. 
  • Sourire à l’idée que demain quasiment tout le monde en portera un pour pallier ce mini-handicap (au début mais qui peut devenir vraiment délétère pour notre santé et nos relations avec nos proches).
  • Accompagner son proche chez l’ORL puis chez l’audioprothésiste. 
  • L’aider à trouver les financements.
  • Tester soi-même des équipements selon votre coiffure…

Bref montrer que l’on est beaucoup plus hors du jeu” en ne répondant pas aux questions, qu’en portant un appareil adapté !
Avec le sourire.

Dès ce 7 septembre : voir et faire passer l’intervention du Dr Bruno Frachet en 7 minutes — S3 Odeon

Agevillage est partenaire de la Journée Nationale de l’Audition.

Partager cet article

Sur le même sujet