Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vrais espoirs ou fausses promesses : le point sur la recherche

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/09/2016

0 commentaires
« De l’or pour combattre Alzheimer », « boire du café pour se prémunir de la maladie », « de nouvelles molécules », « la recherche avance »… Pas une semaine ne passe sans que la presse n’annonce une piste prometteuse ou ne livre une nouvelle injonction pour éviter la maladie d’Alzheimer. Vrais espoirs ou fausses promesses ? Le point avec Lyne Valentino, directrice Etudes & recherche chez France Alzheimer.

Avant toute chose, il convient de rappeler que les mécanismes à l’œuvre dans la maladie d’Alzheimer ne sont pas encore bien compris. Or comprendre la maladie reste un préalable indispensable avant d’envisager un traitement curatif.

En revanche, chercheurs et professionnels de santé sont formels : une bonne hygiène de vie a une influence bénéfique sur les fonctions cognitives, comme le rappelle ce spot de prévention réalisé par des acteurs français de la recherche et de la prévention de la maladie d’Alzheimer (CTAD, Apoc et Gérontopôle de Toulouse).

En matière de traitement, la recherche progresse, c’est vrai. Mais les chercheurs sont encore loin d’avoir trouvé un médicament qui éradiquerait la maladie : l’échéance de 2025 ne sera probablement pas tenue.

Ce qui n’exclut pas de belles avancées. Des résultats sont attendus dans les mois à venir, pour, peut-être, un traitement qui ralentirait fortement la progression de la maladie… à condition d’être pris dès ses premiers stades. D’où, encore une fois, l’importance d’un diagnostic le plus précoce possible.

Explication en images de Lyne Valentino,
responsable Etudes et recherches chez France Alzheimer


Partager cet article

Sur le même sujet