Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre aidant, être aidé

Entre aidants

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/10/2016

0 commentaires

Générations réciproques

annie de vivie aidante Ce 6 octobre c’est la Journée nationale des aidants. L’occasion de saluer ces millions de femmes et d’homme impliqués auprès de proches âgés, fragilisés.

Beaucoup sont encore en activité et jonglent pour concilier leur vie familiale, leur vie d’aidant, leur vie professionnelle. Un sur deux n’ose pas encore dire à son employeur qu’il s’implique ainsi.

Or ça y est, la révolution de la longévité est une réalité en 2016. Il y a plus de salariés qui aident un parent âgé que de salariés qui s’occupent d’enfants en bas âge.

Notre société commence à reconnaître ces proches aidants, à leur ouvrir des droits dédiés, complémentaire aux droits à compensation des personnes aidées.

Ces aidants ont encore du mal à se reconnaitre comme tels, par évidence, par devoir (parce qu’épouse, fille d’un parent fragilisé). Ils ont besoin de soutien, de répits, d’aménagement du temps de travail, d’écoute, d’informations, de formation, de discuter entre aidants. Face à l’urgence, à la sortie d’hospitalisation, ils sont souvent démunis et doivent gérer le quotidien à distance” (car les proches aidants vivent en moyenne à plus de 200 km de leur proche).

Donner-recevoir-rendre : on a tous besoin d’aidants à un moment ou à un autre de notre vie.

Les jeunes générations reçoivent l’histoire, la mémoire, les savoirs, les astuces des plus âgés, mais les plus vieux sont aussi ravis de recevoir les connaissances des plus jeunes sur les outils de communication d’aujourd’hui.
Selon leur connivence, leurs envies, leurs affinités, les générations partagent leur vécu, leurs attentes, leurs espoirs…

C’est nouveau, car avant, le savoir descendait des plus anciens vers les plus jeunes”, soulignait le sociologue Serge Guérin lors de la Matinale du Groupe SOS Seniors Alors les vieux, cap ou pas cap ?”. L’intergénération devient réciproque.

Les vieux sont l’avenir des jeunes en montrant que la vie est longue” rappelle l’anthropologue Bernadette Puijalon, marraine de la Semaine bleue 2016, qui se déroule cette semaine et fête partout en France de nombreuses initiatives intergénérationnelles.

Agevillage salue donc cette Semaine bleue 2016 et se mobilise pour la Journée nationale des aidants. Plus de 200 ateliers, cafés, conférences cette année. Découvrez l’évènement près de chez vous.

Et faites passer le message Je t’aide” sur vos réseaux sociaux ce 6 octobre !

Partager cet article