Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un accompagnement global au sein de l'entreprise

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/10/2016

0 commentaires
Un dispositif d’envergure. Crédit Agricole Assurances a signé des accords d’entreprise inédits en faveur de ses salariés aidants. Désormais, ils pourront bénéficier d’actions de prévention, d’accompagnements spécifiques, mais surtout de congés supplémentaires. Explications de Frédérique Boulanger, responsable de la RSE et du mécénat, et Guillaume Nozach, responsable projets RH et relations sociales.

La politique de mécénat de l’entreprise en faveur des aidants remonte à 2010 avec notamment un appel à projets national. Chaque année, une vingtaine d’actions associatives sont soutenues financièrement pour une enveloppe globale de 300 000 euros par an.

« Nous nous devions d’être tout aussi exemplaires avec nos propres salariés en situation d’aidant », souligne Guillaume Nozach. Même si, poursuit-il, il est difficile de connaître le nombre de personnes concernées puisque comme partout, les aidants taisent généralement leur situation sur leur lieu de travail.

« Nous avons beaucoup échangé avec un groupe de salariés aidants volontaires, ce qui nous a permis de confirmer que nous allions dans la bonne direction et d’affiner notre proposition », explique Frédérique Boulanger. 

Pensé par les aidants, pour les aidants

Grâce à l’expertise de la RSE et au groupe de salariés aidants, les ressources humaines identifient les besoins auxquels l’entreprise peut répondre. Présenté aux partenaires sociaux, le dispositif retenu a reçu un accueil très favorable.

Les salariés aidants de l’entreprise bénéficient désormais :

- des services d’une assistante sociale spécialement formée ;
- de l’accès à la plateforme d’information et d’accompagnement Responsage, de manière totalement anonyme et gratuite ;
- de congés spécifiques reposant sur le don de RTT et abondé par l’entreprise, jusqu’à 10 jours par personne et par an ;
- d’un coup de pouce financier via le Cesu aidants, financé à 50 % par l’entreprise jusqu’à 300 euros ;
- d’un guide de prévention santé pour les sensibiliser aux risques liés à leur situation (stress, épuisement, isolement).

Des dispositifs qui semblent pertinents, au regard des dernières enquêtes en date. En effet, 35 % des aidants actifs soulignent en priorité le besoin d’aide financière, et 22 % des aidants jugent les démarches administratives lourdes, complexes et chronophages (1). Et 67 % d’entre eux aimeraient bénéficier de jours de congés supplémentaires pour s’occuper de leur proche (2).

D’ailleurs, affirme Guillaume Nozach, « dix salariés ont déjà formulé une demande de congé dans les deux premières semaines après le lancement du dispositif ».

Les managers aussi

En parallèle, une offre de formation à destination des managers est en construction.

Il s’agit de les éclairer sur les difficultés rencontrées par les aidants, mais aussi de leur préciser les solutions qu’ils peuvent mettre en œuvre.

« Parfois, le bien-être au travail se joue à très peu de choses », indique le responsable RH, « comme un simple aménagement des horaires ».

Avec l’engagement de Crédit Agricole Assurances, comme celui d’autres grandes entreprises françaises, un véritable mouvement s’amorce dans le milieu professionnel.


(1) Baromètre des Aidants 2016 Fondation April /BVA
http://​www​.fondation​-april​.org/​b​a​r​o​m​e​t​r​e​-​f​o​n​d​a​t​i​o​n​-​april
(2) Sondage la Maison des aidants – ce que veulent les aidants
http://​www​.lamaisondesaidants​.com/​q​u​e​-​v​e​u​l​e​n​t​-​l​e​s​-​a​i​d​ants/

Partager cet article

Sur le même sujet