Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidants familiaux et incontinence d'un proche

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 17/10/2016

0 commentaires

Que conseiller ?

Aidants familiaux : un besoin d’information


Enfants, parents, conjoint, tout le monde peut être amené à s’occuper d’un proche dépendant.

visuel TENA publicommuniqué incontinence urinaireQuotidiennement, les aidants familiaux répondent, le plus souvent seuls, aux besoins de leurs proches ; que ce soit pour les repas, les soins, la toilette, le soutien psychologique, …
Et quand une personne dépendante souffre d’incontinence urinaire ou fécale, le rôle de l’aidant devient encore plus crucial. En effet, même si l’incontinence peut être prise en charge, elle a un retentissement important sur la personne dépendante mais aussi sur le quotidien de l’aidant qui doit alors notamment :
  • Aider son proche à établir le diagnostic ;
  • Adopter les mesures hygiéno-diététiques adéquates ;
  • Faciliter la prise en charge de l’incontinence ;
  • Conseiller la personne dépendante sur le choix de la ou des protections adaptées.
Cependant, même si leur rôle est incontournable, les aidants familiaux se sentent parfois dépourvus à la fois d’écoute, d’information, de formation et de reconnaissance. 

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire est la perte involontaire d’urine à un moment et dans un lieu inappropriés, en quantité et avec une fréquence qui sont suffisantes pour gêner la personne qui en est affectée.
Elle peut survenir à tout âge, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Toutefois, elle est plus courante chez la femme de plus de 60 ans.

Comment aider votre proche ?

visuel TENA publicommuniqué incontinence urinaireEn brisant le tabou, vous pouvez offrir à votre proche des solutions qui lui permettront de retrouver une bonne qualité de vie.

En premier lieu, prenez rendez-vous avec un médecin. Il pourra poser le diagnostic et proposer une prise en charge adéquate. 

Si le diagnostic est confirmé, tout dépend de la mobilité physique et de l’état mental de la personne incontinente dont vous vous occupez.

Vous aidez peut-être un proche qui est en assez bonne forme physique et mentale, mais qui a besoin d’un soutien psychologique et de conseils ? Ou peut-être aidez-vous une personne très dépendante (personne paralysée ou atteinte de la maladie d’Alzheimer par exemple) ?

Test de diagnostic

Voici un test de diagnostic comprenant 5 questions pour vous aider à déterminer l’importance de la perte d’urine.

Comment utiliser ce questionnaire

C’est très simple ; répondez aux 5 questions, additionnez le nombre de points obtenus et découvrez l’intensité de l’incontinence de votre proche en fonction du total de points calculé :

tableau utilisation questionnaire TENA incontinence urinaire
  • Jusqu’à 7 points : Votre proche souffre de fuites légères.
  • De 8 à 10 points : Votre proche souffre de fuites modérées.
  • Plus de 10 points : Votre proche souffre de fuites fortes.

TENA s’engage à vos côtés 

S’appuyant sur une longue expérience aux côtés des professionnels de santé, TENA vous propose différents supports gratuits d’information :
Partager cet article

Sur le même sujet