Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Perte d'autonomie : quelles sont les aides financières possibles ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/10/2016

0 commentaires

Lorsque l’autonomie diminue, une personne âgée qui souhaite rester vivre chez elle devra mettre en place différents aménagements. Quelles aides financières peuvent l’y aider ? Le point en images avec Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage.

Première grande aide, l’Apa, ou allocation personnalisée d’autonomie.

Destinée à toutes les personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie, elle se demande au conseil départemental de son lieu de résidence.

Son montant varie en fonction des besoins (évalués grâce à la grille Aggir) et des revenus du demandeur.

Notre conseil : même si vous disposez de ressources importantes, faites la demande pour bénéficier de la venue de l’équipe spécialisée du conseil départemental. Ces experts vous aideront à définir le soutien et les aménagements dont vous avez besoin.

Les personnes de moins de 60 ans en perte d’autonomie peuvent quant à eux demander la prestation de compensation du handicap (PCH), auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Ce sont les aides principales, mais d’autres existent, pour sécuriser et rendre son logement accessible, lors d’une sortie d’hôpital…

Elles sont attribuées par les caisses de retraite, les mutuelles, les villes, les conseils départementaux… Les Clic (centres locaux d’information et de coordination) et les CCAS (centres communaux d’action sociale) pourront vous informer plus en détails sur les possibilités.

Les explications d’Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage, en images
Visionner la vidéo



Voir aussi :
Notre dossier complet sur l’Apa
Toutes les adresses utiles (MDPH, Clic, CCAS…) sur l’annuaire d’Agevillage

Partager cet article