Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La loi invitant à la désignation d'une personne de confiance est renforcée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/10/2016

0 commentaires

A l’entrée en maison de retraite notamment

La loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV) vise à conforter les droits et la citoyenneté des personnes âgées vulnérables. L’entrée dans la dépendance rend cet exercice matériellement difficile” déclare Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie.

maison de retraite : infirmière poussant un résidant sur son fauteuil roulant

Au moment des situations critiques, lors d’une hospitalisation, lorsque la fin de vie se profile notamment, la désignation d’une personne de confiance est très recommandée pour le respect des directives anticipées.

C’est souvent un proche aidant qui est désigné.

Un nouveau décret vient de préciser que huit jours au moins avant l’entrée en établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), le directeur de la structure devra informer le futur résident de ce droit oralement et lui remettre le formulaire de désignation et sa notice.

Cette mesure vise aussi à garantir le respect du consentement de la personne âgée.

La personne de confiance pourra accompagner la personne qui va être accueillie lors de l’entretien préalable à la conclusion du contrat de séjour (entretien rendu obligatoire par la loi ASV), si cette dernière le souhaite.

Partager cet article

Sur le même sujet