Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : traverser l'épreuve du deuil

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 31/10/2016

0 commentaires
Si la perte d’un être cher reste une épreuve, différents facteurs influencent le vécu du deuil, rapporte une étude récente. Des pistes pour traverser le deuil un peu moins difficilement ?

traverser l'épreuve du deuil : dossier Toussaint

Certains deuils ne s’achèvent jamais. Mais pour la majorité d’entre nous, cette période dure entre deux à quatre ans après une première année très difficile.
Selon les résultats de l’enquête, le lieu, les circonstances du décès nous le rendent plus ou moins difficile à vivre. Il est ainsi plus facile, pour les proches, de voir son parent s’éteindre chez lui qu’ailleurs.

S’impliquer

Des circonstances sur lesquelles nous ne pouvons influer… En revanche, participer aux préparatifs des obsèques, y assister ou prendre la parole pendant la cérémonie permet souvent de surmonter le deuil plus facilement. Un moyen de matérialiser son adieu au défunt, mais aussi de se retrouver, de renforcer ses relations familiales et amicales.

A noter : l’étude indique aussi que le deuil est mieux vécu si les volontés du défunt sont respectées. Une cérémonie jugée fidèle à sa personnalité est plus à même d’apaiser ses proches.

Se faire accompagner

Dans ces moments difficiles, il est essentiel d’être bien entouré.

La famille, les amis, les collègues mais aussi les professionnels et les associations peuvent apporter le soutien nécessaire.

Les personnes qui accompagnent en fin de vie peuvent ainsi faire appel à des services dédiés pour évoquer leurs difficultés, comme la plateforme nationale « Accompagner la fin de la vie : s’informer, en parler », par téléphone au 0811 02 300 ou par mail, via le formulaire de contact sur le site du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.

En cas de problèmes d’ordre social ou financier, il est également possible de se faire accompagner par un(e) assistant(e) social(e).

Autre lieu d’échange, notre forum consacré à la fin de vie.

Après le décès, au-delà d’une aide familiale ou professionnelle, participer à des groupes de paroles, échanger avec d’autres personnes endeuillées peut aider.

Retrouvez ici le répertoire national des dispositifs d’accompagnement du deuil.

En savoir plus sur l’organisation des obsèques

Partager cet article

Sur le même sujet