Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Gardons un ½il sur le diabète

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/11/2016

0 commentaires
Près d’une personne sur deux atteinte de diabète n’est pas diagnostiquée. Pour cette raison, la fédération internationale du diabète a choisi de faire du dépistage l’axe principal de la journée mondiale de la maladie en 2016, le 14 novembre.

journée mondiale du diabète 2016

Comme souvent, un dépistage précoce permet de mieux vivre avec la maladie et d’éviter des complications graves, dont la cécité.

En France, 700 000 personnes ignoreraient qu’elles sont atteintes d’un diabète de type 2, qui se manifeste généralement à partir de 40 ans.

Les personnes qui comptent des diabétiques dans leur famille, mais aussi celles qui sont en surpoids, qui ne se nourrissent pas de manière équilibrée, qui ne pratiquent pas d’activités physiques ou qui affichent une tension artérielle élevée sont considérées comme à risque.

A qui s’adresser ?

Le dépistage est très simple, puisqu’il s’agit d’une prise de sang prescrite par votre médecin traitant. Elle vise à mesurer la glycémie, c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang.


Les signes du diabète

Plusieurs signes peuvent alerter : une envie fréquente d’uriner, une vision floue, une perte de poids, un manque d’énergie ou une soif excessive.

En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Infographie signes du diabète

Pour en savoir plus
Le site de l’Association française des diabétiques
Le dossier diabète sur le site de l’Assurance maladie
Partager cet article

Sur le même sujet