Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

1er Label Humanitude en région PACA

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 21/11/2016

0 commentaires

Fierté

L’établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de la Croix Rouge Russe à Nice a célébré son label Humanitude ce 17 novembre.

L’occasion de découvrir à l’accueil de la résidence quatre piliers artistiquement décorés des quatre piliers de l’Humanitude : regards, paroles, touchers, verticalité.Tout un symbole !

L’Humanitude au coeur des projets de l’Ehpad

remise du Label Humanitude à NicePour se reconnaitre humain parmi les humains, nous avons tous besoin, chaque jour, depuis le premier jour, de regards, de paroles, de touchers particuliers. Pour rester debout jusqu’au bout”, la recherche de la verticalité fait partie de notre humanité.

Quand les handicaps surviennent, quand la maladie s’en mêle, il est naturel” de détourner les regards, de ne plus parler, de toucher du bout des doigts…

Ces pièges, les auteurs de l’Humanitude, Yves Gineste et Rosette Marescotti, les ont repérés. Ils ont professionnalisé ces piliers relationnels et identitaires. Leur philosophie de soin et les techniques associées s’enseignent dans les établissements, en situation réelle, auprès des résidents qui posent le plus de difficultés aux équipes.

Petit à petit, les soins s’apaisent, les personnes fragilisées participent, s’activent, se verticalisent. L’Ehpad de la Croix Rouge Russe de Nice a choisi de décliner ces piliers dans chaque geste de soin, chaque accompagnement.

C’est Noël, c’est Pâques, c’est la fête”

Madame Merlino Manzino, conseillère départementale et adjointe au Maire de Nice, monsieur Lauriano Azinheirinha, vice-président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et adjoint au maire de Nice, madame Françoise Monier, vice-présidente du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, adjointe au Maire et représentante de monsieur Ciotti, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, avaient fait le déplacement.
Quelle fête pour les résidents, les familles et bien sûr les professionnels fiers de leur prendre-soin.

On dirait qu’ils ne sont pas malades”

Annie de Vivie à la remise du label Humanitude de Nice en 2016

Les élus venus saluer le label Humanitude s’étonnaient de la vitalité des résidents. Celle-ci ne laisse rien au hasard car les résidents sont comme ailleurs, atteints de plusieurs pathologies. Cette qualité de prendre-soin répond à l’engagement de la directrice Madame Zakine soutenue par M.Serge Kapnist président du conseil d’administration. Les piliers de l’Humanitude s’incarnent dans le quotidien, à chaque rencontre, dans chaque acte de soin. Du médecin à l’aide-soignante, en passant par le cuisinier, chacun se forme à l’Humanitude et décline les techniques dans son quotidien.

C’est difficile et indispensable d’être exemplaire au quotidien, sur 24 heures, pour obtenir le Label Humanitude” explique la directrice. Ce label exigeant repose sur 5 principes clés déclinés en 350 critères évalués sur place : pas de soins de force sans abandon de soin / Le respect de l’intimité, de la singularité / L’aide à vivre et mourir debout (et pas grabataire) / L’ouverture de la maison sur l’extérieur / Lieu de vie-lieu d’envie.

Un label exigeant, rassurant et motivant

Logo label humanitudeL’association Asshumevie qui délivre le label Humanitude

a donc dépêché deux évaluateurs qui ont suivi la vie de la maison de retraite pendant plusieurs jours. Ce n’est qu’à l’issue de cette visite que le label a été attribué. Et il n’est pas une fin en soi car pour le maintenir, l’Ehpad devra envoyer chaque année une auto-évaluation et une nouvelle visite surprise sera déclenchée au cours des 5 années que dure le label. Pour perdurer l’Humanitude a besoin de l’aide et du soutien de tous : des proches, des familles, de chaque professionnel, et aussi des autorités de tutelle.

Mais quelle libération de savoir que l’on pourra compter sur un prendre-soin professionnel, compétent et bienveillant.
Les professionnels retrouvent du sens dans leurs pratiques. Les arrêts de travail et l’absentéisme diminuent, tout comme les hospitalisations des résidents, les médicaments… De bons points qu’ont noté les élus et autorités de tarification présentes.

Des résidents, des familles fiers de leur maison.
Des professionnels fiers de leur travail.
Des élus fiers de cette structure d’accueil dont l’image fait encore si peur.

Quelle joie de voir les énergies se libérer et envahir jusque les piliers de la maison de retraite de la Croix Rouge Russe de Nice !

Partager cet article

Sur le même sujet