Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : le rôle des plaques amyloïdes en question

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/11/2016

0 commentaires
110 ans après la découverte de la maladie par Aloïs Alzheimer, notre compréhension de la pathologie n’est toujours pas totale. Pour preuve, cette étude américaine qui démontre la présence de plaques amyloïdes dans le cerveau de patients en parfaite santé cognitive.

neurone

Présentée lors de la conférence annuelle de la société américaine des neurosciences la semaine dernière, l’étude de Changiz Geula, de l’Ecole de médecine de la Northwestern University (USA), fait déjà parler d’elle.

L’équipe de chercheurs a pratiqué huit autopsies de personnes âgées de 95 à 100 ans et découvert des plaques amyloïdes dans le cerveau de trois d’entre elles sans pour autant que leurs fonctions cognitives ne soient dégradées. Elles faisaient en effet partie du programme de recherche 90 + de l’université de Californie et avaient passé avec brio des tests de mémoire peu de temps avec leurs décès.

S’il faut considérer ce résultat très prudemment, dans la mesure où l’échantillon est très restreint, ils soulèvent néanmoins une vraie question : certains individus seraient-ils immunisés contre les effets délétères des plaques amyloïdes et si oui, pourquoi ? Affaire à suivre…

Lire le résumé de l’étude (en anglais)

Photo : © 2003 Nicolas P. Rougier
Partager cet article

Sur le même sujet