Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Fin de vie : des droits encore méconnus

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 28/11/2016

0 commentaires
Alors que la grande campagne de communication sur les directives anticipées est attendue pour le début de l’année prochaine, force est de constater que les Français sont dans l’ensemble très mal informés sur leurs droits en fin de vie.

droits

Selon une enquête récente*, 62 % des Français n’ont jamais entendu parler de la loi Claeys-Leonetti, votée en février dernier. Plus de la moitié d’entre eux pensent que la sédation profonde et continue, l’une des mesures-phares de la nouvelle loi, n’est pas légale.

De même, si 92 % des Français estiment qu’il est primordial ou du moins important de faire connaître ses volontés en matière de fin de vie à ses proches, seules 21 % d’entre eux savent ce que sont les directives anticipées et 5 % disent les avoir rédigées.

Rappelons que toute personne majeure peut exprimer par écrit ses souhaits quant à sa fin de vie : il s’agit des fameuses directives anticipées. Le médecin est tenu de les respecter, sauf en cas d’urgence.

Autres enseignements majeurs de l’enquête : 85 % des Français souhaitent finir leurs jours chez eux, et 80 % se prononcent en faveur de l’euthanasie.

Retrouvez toutes les informations sur les directives anticipées et des modèles sur Agevillage.

* Les attentes et les besoins des Français vis-à-vis de la fin de vie, enquête Ifop/​Adrea.

Partager cet article