Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Deux courts-métrages tout en finesse sur la maladie d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/12/2016

0 commentaires
Chaque année, le festival Nikon du court-métrage récompense de jeunes réalisateurs pour un film de 140 secondes sur un sujet bien précis. Si la thématique du concours 2016 portait sur la rencontre, deux participants ont soumis – signe des temps ? – des films sur la maladie d’Alzheimer.

court métrage festival NIKON

Parler de la maladie sans tomber dans le dramatique, une gageure ? Houdia Ponty et Cédric Larcin nous prouvent le contraire.

Avec Je suis un vieux refrain, la première traite son sujet avec douceur et humour. La jeune fille de 24 ans, qui compte plusieurs personnes malades dans son entourage, voulait changer les regards sur la maladie, explique-t-elle dans une interview.

Leréalisateur belge Cédric Larcin présente quant à lui au concours une version raccourcie de son court Marie-Jeanne, tourné en 2014.

Poignant, il met en scène Marie-Jeanne Maldague dans le rôle principale, une actrice belge devenue comédienne à 57 ans. Là encore, le choix des acteurs donne toute sa dimension au film.

Le concours s’achèvera en février 2017. Bonne chance à ces deux talentueux participants qui ont su faire la lumière tout en justesse sur la maladie d’Alzheimer.

Pour voir les courts-métrages :

Partager cet article

Sur le même sujet