Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La Dordogne installe le premier CDCA de France

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/12/2016

0 commentaires
Selon nos informations, le département de la Dordogne va installer le premier CDCA de France. Ce nouveau Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie, instauré par la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV) pour remplacer les Coderpa, rassemble des représentants des personnes âgées et des personnes handicapées. Explications de Jean-Pierre Hottiaux, de la direction Solidarité et prévention au conseil départemental.

Grottes de Lascaux

« Nous avons fait assez vite : le fruit d’un engagement collectif efficace », se félicite Jean-Pierre Hottiaux. En effet, depuis la parution du décret en septembre, le Département a lancé les appels à candidature nécessaires pour pourvoir les 86 sièges de l’instance et prévu son installation ce 15 décembre.

Les premiers chantiers du conseil ? « Le projet régional de santé, qui doit être renouvelé en 2017, le schéma médico-social pour les personnes handicapées qui va être lancé dans le département et la programmation de la conférence des financeurs, à l’œuvre depuis le mois de mai », répond-il.

Cette seconde instance, également créée par la loi ASV, a principalement pour vocation d’organiser des actions de prévention.

Le CDCA a pour mission d’émettre des propositions, mais aussi de rendre des avis et d’évaluer les politiques à l’œuvre en matière d’autonomie. « Le président du conseil départemental souhaite que le CDCA joue pleinement son rôle, même s’il ne sera pas forcément possible de financer l’ensemble de ses propositions, finances obligent », regrette Jean-Pierre Hottiaux.

En attendant les premiers travaux du conseil, félicitations à la Dordogne pour cette mise en place rapide et, dans un autre registre, pour avoir fait l’actualité une deuxième fois la semaine dernière avec l’inauguration de Lascaux IV en présence du Président de la République, « une superbe destination touristique, culturelle et scientifique, et adaptée à tous les publics », sourit Jean-Pierre Hottiaux.

Partager cet article

Sur le même sujet