Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidants : développer sa créativité

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/12/2016

0 commentaires

Mobilisation des caisses de retraite

Le stress, le poids de l’accompagnement d’un proche malade, fragilisé, de la vie professionnelle, familiale, personnelle… autant de bonnes raisons pour avoir besoin de se ressourcer. Faire appel à sa créativité est une piste souvent mise en avant par les professionnels, ceux de l’art-thérapie notamment.
Des ateliers se déploient pour les personnes malades, en situations de handicap, dans les hôpitaux, les centres de santé… mais certains s’ouvrent aussi aux aidants familiaux.
Renseignez-vous auprès de l’action sociale de votre caisse de retraite principale ou complémentaire, auprès de votre mutuelle.

aidants : répit

Souvent gratuits pour les affiliés, adhérents, clients, ces ateliers demandent de respecter un engagement de présence aux séances définies à l’avance (6 séances de 3 heures tous les 15 jours par exemple).

Animées par des professionnels (art-thérapeutes, psychologues) qui posent un cadre sécurisant, bienveillant, assurant le non-jugement, la confidentialité des échanges et la libre expression sont assurés dans le respect de chacun.

Ces ateliers vont permettre l’expression des sens, de soi vers la création d’une oeuvre personnelle.

Ateliers d’écriture, de danse, de chant, de peinture… la créativité permet de trouver un chemin de résilience, sans besoin de dons artistiques particuliers, sans visée esthétique.

L’aidant créé et fait alors quelque chose de la réalité difficile, parfois traumatique”.

Le fait de travailler en groupe (de huit souvent) joue beaucoup avec des temps de parole, régulés par les professionnels, dans un cadre sécurisant.

La parole retenue peut alors se libérer. Elle sera entendue, entre pairs, avec des professionnels aguerris, quand elle ne serait pas entendable ailleurs (où dire la violence qui monte, la volonté de tout lâcher ?).

Les témoignages parlent de découverte du bienfait d’un temps pour soi, pour continuer sur le chemin du mieux-être, de l’accompagnement.

Renseignez-vous pour bénéficier de ces ateliers seul ou avec votre proche fragilisé.

Un exemple : le groupe Audiens propose à ses adhérents des ateliers d’écriture créative ou de théâtre avec Colette Roumanoff, auteur du livre Le bonheur plus fort que l’oubli” et la pièce La confusionite”.

Partager cet article

Sur le même sujet