Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

2016 dans le rétro : les moments marquants de l'année passée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 8 min

Date de publication 30/12/2016

0 commentaires
Alors que 2017 démarre à peine, que retenir de l’année écoulée ? Loi d’adaptation de la société au vieillissement, Apa 2, aidants, maladie d’Alzheimer… Retour sur les grands événements qui ont rythmé 2016.

La société s’adapte au vieillissement ?

rétrospective 2016

Une année charnière. Même si elle a fait des déçus, 2016 restera l’an I de l’application de la loi d’adaptation de la société au vieillissement.

Le texte, riche, dense, apporte beaucoup : la revalorisation de l’Apa à domicile, les conférences des financeurs qui organisent la prévention au niveau des départements, les nouveaux conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie, le Haut conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge, les prestations minimales des maisons de retraite enfin définies…

Et qui salue, enfin, le rôle indispensable des proches aidants dans le vieillissement de notre société. Des aidants qui se voient reconnus par la loi, qui peuvent désormais bénéficier d’un congé spécifique, d’une aide financière pour prendre du répit.

Et du répit, ils en ont besoin : 8 % des aidants déclarent que leur santé s’est dégradée depuis qu’ils sont aidants. 25 % ont même augmenté leur consommation de médicaments, souligne une étude parue en début d’année.

Lumière sur les aidants en activité professionnelle

Notamment lorsqu’ils cumulent vie d’aidant et vie professionnelle

(sans oublier leur vie de famille !). Les aidants en activité – soit un aidant sur deux ! — étaient d’ailleurs à l’honneur lors la 7ème journée nationale des aidants, le 6 octobre.

Cette difficile articulation entre quotidien d’aidant et quotidien professionnelle a également fait l’objet d’un livre blanc publié par l’association France Alzheimer et maladies apparentées.

Sans oublier toutes les initiatives qui fleurissent, au fil des ans, pour soutenir les aidants. Qu’elles émanent d’associations, d’institutions ou des entreprises elles-mêmes : de plus en plus, les dirigeants, les managers s’intéressent à la question, œuvre pour accompagner les salariés qui s’impliquent auprès d’un proche âgé, fragilisé.

Et pour la première fois l’an passé, un prix a été remis à ces entreprises qui aident leurs salariés aidants.

Des difficultés sur le terrain

Tous les changements induits par la loi d’adaptation de la société au vieillissement peinent parfois à se matérialiser sur le terrain, en ce qui concerne, notamment, l’aide à domicile.

Certains conseils départementaux font de la résistance, faute de moyens affirment-ils. Un argument balayé par l’Etat. Mais qu’il s’agisse de manœuvres politiciennes ou de réelles difficultés, ce sont les bénéficiaires qui trinquent.

Si la situation a fini après de longs mois de négociations à se résoudre dans l’Essonne, la Somme, le Calvados ou encore la Corrèze figurent encore sur la liste des mauvais élèves… Une situation que nous ne manquerons pas de suivre de près en 2017.

De nouveaux droits pour les personnes en fin de vie

L’autre grand événement législatif de 2016, le vote de la loi Claeys-Leonnetti, en février, qui accorde de nouveaux droits pour les personnes en fin de vie.
Dorénavant, hors cas particuliers, c’est la volonté du patient qui prime… à condition de la faire connaître, en transmettant ses vœux à sa personne de confiance, ou encore mieux, ses directives anticipées.

Des dispositifs malheureusement encore trop mal connus, mas une grande campagne national programmée au premier trimestre 2017 s’est donné pour mission d’y remédier.

La solidarité avant tout

Plus globalement, 2016 a été une année difficile, marquée, comme la précédente, par une série d’évènements tragiques, de catastrophes naturelles ou humaines. Un contexte dur, qui exacerbe d’autant plus notre besoin de solidarité et rend encore plus précieuses les initiatives qui émergent.

Entre générations, entre aidants, entre voisins, entre êtres humains, tout simplement.

De belles initiatives que nous continuerons, sans faille, à raconter tout au long de l’année à venir.

Surtout si elles sont empreintes de fraternité et liberté, comme à Bordeaux, où les aînés se sont retrouvés pour une marche en déambulateur au cœur de la ville, à Paris, où les seniors LGBT ont défilé pour la première fois à la marche des fiertés, ou encore à Seynod, où les résidents de l’Ehpad du Grand Chêne se sont lancé le pari un peu fou de monter une pièce de théâtre, troubles cognitifs ou pas.

Alzheimer, un nouvel espoir

Les personnes souffrant de maladie neurodégénératives ont vu leurs espoirs déçus cette année, avec l’échec d’un des projets de recherche les plus prometteurs. Mais d’autres pistes existent, et les travaux des chercheurs vont continuer.

Ces incertitudes quant à l’arrivée prochaine d’un traitement, sur le remboursement des médicaments – certes peu efficaces – actuellement disponibles, n’empêchent pas les malades et leurs aidants d’agir, de monter des projets pour vivre le mieux possible, malgré la maladie, et reprendre au cœur de la cité.

A Paris, en partageant leur créativité à travers des livres de recettes ou des histoires pour enfant, à Sartrouville, en se retrouvant avec bonheur chaque semaine, au Bistrot mémoire de Rennes

L’association bretonne, particulièrement dynamique, fait encore une fois la preuve de son engagement et affirme vouloir faire de Rennes la première ville française totalement inclusive pour les malades, à l’image de Bruges, en Belgique.

Habiter autrement

Dans la Somme, cette envie de citoyenneté s’est traduite en 2016 par l’ouverture de la maison du Thil, une maison partagée entre malades à Beauvais.

Regroupant des personnes âgées plus ou moins fragilisées, les habitats partagés ont continué de se développer l’an passé, avec, parfois, des dérives malheureusement.

Agevillage gardera un œil sur toutes ces nouvelles solutions pour vivre son âge autrement : l’habitat partagé pourrait fort être l’un des grands sujets de 2017.

En maison de retraite, les équipes s’engagent

D’autant que plus que jamais, les Français expriment le souhait de rester chez eux le plus longtemps possible, et que les maisons de retraite souffrent encore d’une mauvaise image.

Pourtant, nombre d’entre elles se distinguent par le respect, l’écoute qu’elles offrent à leurs résidents, la possibilité qu’elles leur donnent de continuer à vivre leurs envies, quelles qu’elles soient, les partenariats qu’elles mettent en œuvre pour leur garantir qualité de vie et santé.

Et si le ministère de la Santé termine l’année en lançant son comparateur des prix des Ehpad – l’aspect financier étant une vraie préoccupation pour la majorité des Français -, il nous semble utile de rappeler que d’autres indicateurs semblent tout aussi déterminants pour choisir une maison de retraite, comme les avis des autres familles, des résidents, ou la présence d’un label Humanitude.

Cette année, six nouveaux établissements l’ont obtenu. Félicitations aux équipes pour leur engagement ! Autre établissement engagé dans une démarche de bientraitance, le Foyer Notre-Dame à Les Marches, en Savoie, a été mis en lumière en 2016 par la documentariste Claire Hébert dans son film Et guérir de tendresse.

Agevillage fait peau neuve

Avant de clore cette rétrospective 2016 et de mettre le cap sur 2017, nous ne pouvions qu’évoquer l’autre grand événement qui a marqué notre année, la mise en ligne du nouvel Agevillage, que nous avons voulu plus moderne, plus lisible, plus clair.

Un grand merci pour tous vos messages suite à cette refonte, et nous espérons que vous n’hésiterez pas cette année encore à partager vos réflexions, vos interrogations et vos critiques, aussi, avec les autres lecteurs et l’équipe de la rédaction.

Partager cet article

Sur le même sujet