Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vols : tout savoir pour ne pas se faire avoir

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/01/2017

0 commentaires
Pas une semaine ne se passe sans que la presse ne se fasse l’écho d’une nouvelle arnaque visant des personnes âgées. En général, il s’agit de vols à la fausse qualité : les coupables se font passer pour des plombiers, policiers, pompiers ou autres couvreurs pour s’introduire chez leurs victimes et leur dérober argent ou objets de valeur. Conseils pour ne pas se faire avoir.

Vols de fausse qualité

Au-delà du préjudice matériel, l’entrée d’un inconnu animé de mauvaises intentions chez soi a des répercussions psychologiques non négligeables, a fortiori si on se sent déjà un peu vulnérable du fait de son âge. Aussi, mieux vaut être prudent et suivre ces quelques recommandations.

  • Ne pas faire entrer un inconnu chez soi. A moins d’une véritable urgence, toute visite peut attendre : proposez éventuellement un autre rendez-vous.
  • Equiper sa porte d’un judas et d’un entrebâilleur, pour ne pas avoir besoin d’ouvrir en grand quand quelqu’un sonne.
  • Eviter de faire entrer un inconnu chez soi après 18 heures.
  • Demander à voir la carte professionnelle du visiteur et prendre le temps de l’examiner.
  • Vérifier l’identité de la personne en appelant le numéro de téléphone qui se situe en bas de vos factures (EDF, téléphone…) ou dans l’annuaire (commissariat de quartier, caserne des pompiers…)
  • En cas de doute, demander au gardien de l’immeuble ou à ses voisins si la personne est aussi venue chez eux.

N’hésitez pas à composer le 17 ou le 112 en cas de comportement suspect.

Que faire si vous êtes les victimes d’un vol à la fausse qualité ?

Portez plainte

, en vous rendant dans le commissariat ou l’antenne de police le plus proche. Faites-vous accompagner d’un proche ou d’un voisin.

Faites opposition sur vos chéquiers, cartes bleues et signalez le vol de votre téléphone le cas échéant (voir numéros utiles ci-dessous).

Parlez-en autour de vous : un de vos amis a peut-être été victime des mêmes malfaiteurs, et sa plainte et son témoignage pourront aider la police à les arrêter. En parler, c’est aussi alerter les autres et les inciter à faire attention.

Ne négligez pas les conséquences psychologiques de l’événement. Votre médecin et les services de police pourront vous orienter vers un aide, un soutien psychologique si vous en ressentez le besoin.

Numéros utiles

  • Opposition cartes bancaires : 0 892 705 705 
  • Opposition chéquiers : 0 892 68 32 08
Téléphones portables
  • Orange : 0 800 100 7403970
  • SFR :1023
  • Bouygue Telecom : 0 800 29 10 00614

En savoir plus
Partager cet article

Sur le même sujet