Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Une visite au Louvre dans la peau d'une personne âgée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/02/2017

0 commentaires
Après le musée de Flandres, à Cassel, que nous évoquions la semaine dernière

, au tour du musée du Louvre de prendre en considération ses visiteurs plus fragiles. Dans le cadre de la semaine de l’accessibilité, du 25 janvier au 1er février, l’institution a ainsi encouragé ses employés à se mettre dans la peau d’une personne âgée.

Agents de billetterie ou d’accueil, Catherine et Benoît ont joué le jeu, rapporte France Soir, en enfilant une combinaison simulant le vieillissement.

Confrontés aux difficultés d’une personne âgée de 80 ans – mobilité réduite, difficultés de préhension, audition et vue déficientes, articulations engourdies… -, ils ont pris la mesure de l’épreuve que peut devenir une visite au musée quand on avance en âge.

Qu’il s’agisse de payer son billet, de s’orienter dans le dédale du Louvre, de s’asseoir (puis se relever !) sur un siège trop bas, le parcours s’avère bien plus compliqué pour les plus âgés… ce dont les employés n’avaient jusqu’ici pas vraiment conscience.

Suite à cette expérience, ils affirment qu’ils modifieront leur comportement professionnel quand ils auront affaire à un visiteur âgé.

Pour Cathy Losson, qui pilote la mission handicap pour les publics au musée du Louvre, l’objectif est atteint.

A noter : le musée a mis en place différentes mesures pour favoriser l’accessibilité des œuvres à tous, comme l’ouverture d’une galerie tactile pour les personnes souffrant de troubles visuels ou l’accès prioritaire pour les personnes en situation de handicap et leurs accompagnateurs.

En savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet