Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Redonner du sens au triptyque famille/résident/professionnels

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 13/02/2017

0 commentaires
Même quand son proche vit en établissement, on reste encore et toujours aidant. Partant de ce constat, des ateliers destinés aux aidants de personnes âgées résidant en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) commencent à se développer. A Paris, mais aussi en Rhône-Alpes.

« Redonner du sens au triptyque famille/​résident/​professionnels », tel est l’objectif des ateliers des familles.

Ouverts à de petits groupes d’aidants (huit au maximum), il se déroule sur six séances organisées au sein de l’Ehpad où habitent désormais leurs proches.

« Le programme de cette formation a été co-construit par des familles et des professionnels », souligne Michelle Dange, président de Générations mutualistes, à l’origine de ces ateliers.

Au cours des différentes sessions, ils en apprendront plus sur la pathologie de leur proche et la manière de communiquer avec lui, mais aussi sur le fonctionnement de l’établissement et la façon dont ils peuvent collaborer avec les soignants.

Libérer la parole

Des ateliers qui leur permettront, aussi, de s’exprimer : « lorsqu’on fait rentrer son parent dans un établissement comme celui-ci, on se sent coupable », témoigne Marc Mingat, l’un des aidants participants.

« L’atelier permet d’analyser tout ça (…) et puis surtout de se rencontrer, de partager ensemble des expériences, les inquiétudes, de poser les questions. »

« Les ateliers nous permettent de mettre en mots ce que nous vivons, ce qu’on a ressenti (…) ce qui nous pèse et qu’on ne dit à personne », ajoute une autre participante, Cathy Basnel.

Créer un lien de confiance

Toujours co-animée par un professionnel de l’Ehpad accueillant, les séances sont aussi l’occasion de mieux se connaître. L’une d’elles est d’ailleurs consacrée à une visite complète de l’établissement, lingerie et cuisine comprises.

Une bonne façon de créer un lien de confiance entre familles et professionnels, mais aussi de la solidarité entre les aidants.

Générations mutualistes entend étendre le programme au 213 établissements que gère le groupe associatif en France.


Partager cet article

Sur le même sujet