Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Mieux communiquer pour bien vieillir

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 13/02/2017

0 commentaires
Même si la communication ne passe pas uniquement par le verbe, l’homme est un être de parole. Avec l’âge, la maladie, cette capacité de communication peut s’altérer, entraînant ruptures sociales et déclin cognitif. Quelques idées pour la préserver.

communiquer pour mieux vieillir

Communiquer fait partie des besoins fondamentaux de l’être humain. Pour s’intégrer socialement, construire sa culture, sa pensée, et même se nourrir correctement : communication et plaisirs de la table sont intimement liés.

Il est donc essentiel de prendre soin de sa voix. Comment ? Tout dépend de ce qui cause son altération.

En l’absence de pathologie particulière

Les problèmes de voix sont généralement fonctionnels : les organes de la voix fatiguent et s’abîment quand ils sont trop ou mal sollicités.

application coach vocal vocalizEn prévention, la nouvelle application pour téléphone portable Vocal’iz a pour ambition de tenir lieu de coach vocal à domicile.

Gratuite, élaborée en partenariat avec la fédération nationale des orthophonistes, elle se compose de trois parties.

La première se propose d’analyser la voix de l’utilisateur (tessiture, intensité, timbre et fréquence), la deuxième de comprendre son fonctionnement et de savoir quand une consultation est nécessaire, et la troisième de s’exercer au quotidien grâce à un programme d’entraînement vocal accompagné de vidéos.

Bien entendu, en cas d’inquiétude, elle ne remplace pas un rendez-vous avec un orthophoniste.

A noter : l’orthophoniste intervient sur prescription d’un médecin généraliste ou spécialiste.

Vocal’Iz est disponible sur l’AppStore ou Google Play.

En cas de troubles particuliers

Différentes maladies peuvent avoir des conséquences sur les capacités de communication, et notamment les maladies neurodégénératives : aphasie (mutisme), dysphagie (trouble de la déglutition), voix enrouée, trop basse (souvent associé à la maladie de Parkinson)…

Dans tous les cas, il est essentiel de se faire accompagner par un spécialiste.

Mais pour pallier les effets de voix enrouée, vous pouvez en parallèle réaliser ces quelques exercices et adopter ces astuces : 

  • Lire un article de journal à haute voix face à une personne que vous connaissez ;
  • Respirer à fond avant de prendre la parole ;
  • Faire une pause quand vous sentez le besoin de respirer ;
  • Exprimer vos idées avec des phrases courtes ;
  • Boire beaucoup en évitant le café et l’alcool ;
  • Parler plus fort que nécessaire.

Ce dernier exercice permet en outre de corriger la perte d’expression du visage. 

Pour en savoir plus :
L’importance de la communication au grand âge,
par la Fédération nationale des orthophonistes


Partager cet article

Sur le même sujet