Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Présidentielle : les propositions des principaux candidats pour le domicile [mise à jour]

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 27/02/2017

0 commentaires

Même si des rebondissements de dernière minute peuvent encore se produire, la liste des principaux candidats à l’élection présidentielle 2017 semble aujourd’hui définitive. A moins de deux mois du premier tour, le point sur leurs propositions en matière de perte d’autonomie et d’accompagnement du vieillissement.

[Mise à jour] A quelques jours du srcutin, quatre des principaux candidats ont détaillé, à l’appel des fédérations de service à domicile Una et Adessadomicile, leurs propositions en matière d’accompagnement des personnes fragiles à domicile.
A lire ici.

La prévention dans tous les programmes

Présidentielle 2017 : prévention et remboursement des appareils dentaires et auditifs font consensus

S’il est bien un sujet qui rassemble, c’est celui de la prévention. Tous les candidats la reconnaissent comme essentielle pour avancer en âge en bonne santé, et donc réaliser des économies sur les dépenses de santé.

Les projets diffèrent sur la mise en œuvre d’une telle politique de prévention. François Fillon (Les Républicains) penche pour une consultation dédiée tous les deux ans, Benoît Hamon (Parti socialiste) pour un remboursement du sport aux malades chroniques et Emmanuel Macron (En marche) pour un service sanitaire de 3 mois assuré par les étudiants en médecine.

Yves Jadot (Europe écologie les Verts), qui soutient Benoît Hamon, plaide quant à lui pour un budget dédié à hauteur de 10 % des fonds alloués au ministère de la Santé.

Des prothèses dentaires et auditives entièrement remboursés (ou presque)

Là encore, le sujet fait consensus, mais des différences perdurent sur les mécanisme

s. Mise en concurrence des mutuelles et des professionnels pour l’un (Emmanuel Macron), remboursement par les mutuelles mais en encadrant la hausse des cotisations pour l’autre (François Fillon), augmentation de la part remboursée par la Sécurité sociale pour le troisième (Benoît Hamon).

La perte d’autonomie loin derrière

Globalement, la question n’arrive pas en tête des préoccupations des candidats, alors que selon un sondage récent, la prise en charge de la dépendance arrive en troisième position dans les sujets qui inquiètent les Français.

Sans surprise, François Fillon plaide pour une assurance privée que les Français pourraient souscrire s’ils le souhaitent. Benoît Hamon penche plutôt pour une assurance dépendance obligatoire, intégrée aux complémentaires santé et prévoyance.

Pour Jean-Luc Mélenchon, la prise en charge de la dépendance doit être financée à 100 % par la sécurité sociale. Marine Le Pen parle quant à elle de 5ème risque, sans plus de précisions.

Certains candidats, à l’image d’Emmanuel Macron, Benoît Hamon ou Jean-Luc Mélenchon n’ont pas encore rendu publiques leurs propositions en matière de santé et d’autonomie. Affaire à suivre.

Partager cet article

Sur le même sujet