Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dépistage et prévention : focus sur le côlon et les reins

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/03/2017

0 commentaires
En mars, le printemps revient… les semaines des reins et du côlon aussi. Comme chaque année, des opérations gratuites de dépistage, d’information et de sensibilisation sur les maladies rénales et les cancers colorectaux sont organisées dans toute la France. L’occasion de mettre un coup de projecteur sur ces maladies qui touchent plus particulièrement les personnes âgées, et les bons gestes pour les prévenir.

Prendre soin de ses reins

semaine du rein 2017

La semaine du rein, qui a débuté le 4 mars, met cette année l’accent sur l’obésité, qui peut entraîner des complications rénales : il est donc essentiel d’adopter un mode de vie sain pour préserver ses reins !

De nombreuses actions sont organisées dans toutes la France. Pour sensibiliser, informer, mais aussi se faire dépister anonymement et gratuitement si on le souhaite.

Le programme de la semaine du rein

Et toute l’année, pour éviter les maladies des reins, la Fondation du rein recommande de : 

  1. Rester en forme et avoir une activité physique régulière,
  2. Contrôler régulièrement sa glycémie,
  3. Surveiller sa pression artérielle,
  4. Manger sainement et surveiller son poids,
  5. Maintenir un apport en liquides adéquat,
  6. Ne pas fumer,
  7. Ne pas consommer de médicaments en vente libre de façon régulière,
  8. En présence d’un ou plusieurs facteurs de risques (diabète, hypertension artérielle, antécédents familiaux), faire contrôler sa fonction rénale.

Sept jours pour tout savoir sur son côlon

Du 7 au 14 mars, les personnes âgées de 50 ans et plus peuvent également rencontrer gratuitement un hépato-gastroentérologue dans le cadre des « colon days » 2017.

Colon days 2017 : dépisatge du cancer du colonIl vous aidera à déterminer vos facteurs de risque et vous orienter vers le mode de dépistage le plus adapté.

Rappelons que le cancer du côlon peut se développer sans symptôme, et que plus il est diagnostiqué tôt, plus la guérison est probable.

Aux Etats-Unis, une étude récente vient d’ailleurs de démontrer que l’incidence des cancers colorectaux après 50 ans avait diminué grâce au dépistage.

Trouver un médecin participant

Côté prévention, elle consiste essentiellement à dépister les lésions pré-cancéreuses que sont les polypes adénomateux et en faire l’exérèse lors d’une coloscopie, ce qui permet de réduire le risque de cancer de 70 à 90 % à 5 ans.

Plus globalement, le mois de mars est consacré au dépistage des cancers colorectaux, dont fait partie le cancer du côlon.

De nombreuses opérations sont organisées dans toutes la France, comme le Colon tour de la Ligue contre les cancers : durant tout le mois, quatre côlons géants sillonneront toute la France pour permettre de lever les doutes, les craintes, les préjugés et encourager le dépistage.


Crédit photo : By Afag Azizova — Own work, CC BY-SA 3.0

Partager cet article

Sur le même sujet