Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Gros plan sur la vaccination contre le tétanos

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/04/2017

0 commentaires
A l’occasion de la semaine de la vaccination (2426 avril 2017), les personnes âgées de 65 ans recevront une invitation à se faire vacciner contre le tétanos. Une maladie contre laquelle les seniors ne sont pas bien protégés. Explications.

vaccination tétanos senior

Depuis la refonte du calendrier vaccinal en 2013, les adultes sont encouragés à effectuer leur rappel du vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) à âge fixe et non plus en fonction de la date de leur précédente injection.

Après une vaccination obligatoire pour les nourrissons (c’est d’ailleurs la seule en France), l’effet du vaccin dure 20 ans. Les rappels doivent donc être faits à 25, 45 et 65 ans.

Selon Santé publique France, les personnes âgées ne sont pas bien protégées contre le tétanos : si la maladie reste exceptionnelle en France, elle touche tout de même quelques personnes chaque année, principalement des seniors.

Causée par une bactérie, Clostridium tetani, présente dans la terre, elle est contractée lors de blessures ou coupures, notamment en jardinant.

Or cette maladie est grave, et peut conduire au décès en l’absence de prise en charge lourde.

Chez les personnes âgées, la protection du vaccin est moins efficace : après 65 ans, un rappel est recommandé tous les 10 ans, donc à 75, 85, 95 ans…

A noter : le vaccin contre être trivalent (comme le DTP, qui protège contre trois maladies), tétravalent (avec en plus la protection contre la coqueluche) ou monovalent.

Dans tous les cas, il est pris en charge à 65 % par l’assurance maladie, les 35 % restants étant remboursés par la plupart des mutuelles.

Partager cet article

Sur le même sujet