Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Une semaine pour lutter contre le diabète

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/06/2017

0 commentaires
Le diabète touche 3,5 millions de Français, pour la plupart concerné par le diabète de type 2. Cette maladie, liée à l’alimentation, survient tard dans la vie : de plus en plus d’hommes âgés sont touchés. Si elle est détectée tôt, elle peut être soignée d’un simple régime. La semaine du diabète, qui a démarré le 2 juin, a pour objectif d’encourager les Français à risque à se faire dépister.

Semaine du diabète

Le diabète de type 2, ou diabète gras, ne présente au départ aucun symptôme. Mais s’il n’est pas traité, il peut entraîner des complications sévères : cécité (ou rétinopathie diabétique), insuffisance rénale, artérite des membres inférieurs, hypertension artérielle.

Si elle touche tout type de personnes, la maladie reste plus fréquente chez les hommes, notamment de plus de 75 ans.

Comme chaque année, du 2 au 9 juin, la Fédération Française des Diabétiques organise la semaine nationale de prévention du diabète.

L’occasion de se renseigner sur la maladie et les moyens de s’en prémunir en participant à l’un des événements organisés dans votre région (voir carte) mais aussi de faire un petit test en ligne pour savoir si vous faites partie des personnes à risque.

Faire le test


Conseils de prévention

S’il existe des facteurs de prédisposition au diabète de type 2 (antécédents familiaux notamment), c’est surtout notre mode de vie qui influent sur sa survenue : surpoids et sédentarité sont les meilleurs amis du diabète de type 2.

Aussi, en mangeant équilibré, en perdant ses kilos superflus (sur les conseils de son médecin) si nécessaire et en maintenant une activité physique, les risques diminuent fortement.

Diabète et santé des pieds

Parmi les complications du diabète, une baisse de la sensibilité des nerfs de contact situés dans les pieds empêche les malades de ressentir petites blessures et autres crevasses, qui peuvent s’infecter.

Il est donc essentiel, quand on souffre de diabète, de faire vérifier ses pieds régulièrement et de traiter rapidement les plaies.

Le 8 juin, l’Union française de la santé du pied célèbrera le 15e anniversaire de sa journée du pied.

Les particuliers pourront ce jour-là consulter gratuitement un podologue, qui en profitera pour vérifier que ses chaussures sont bien adaptées.

Et même pour les non-diabétiques, il est essentiel de surveiller ses pieds : un pied en mauvaise santé peut causer des douleurs au dos, aux genoux, aux hanches et entraîner des chutes.

Consulter la liste des podologues participants

Partager cet article

Sur le même sujet