Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pour 91% des Français il faut une formation pour aider

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/06/2017

0 commentaires

Mooc

Le sondage Ifop-Synerpa les Français et le grand-âge (*) montre que 6 Français sur 10 se disent inquiets par le vieillissement mais, paradoxalement, ils sont près de 7 sur 10 à ne pas l’anticiper. Un moitié (49%) ne se sent pas capable de s’occuper d’un proche âgé en perte d’autonomie. 9 sur dix estiment qu’il faut une formation spécifique pour le faire.

Formation aidantsFormer les professionnels
Ces formations sont fortement recommandées pour tous les intervenants à domicile (assistantes de vie). Elles sont intégrées aux cursus des professionnels de santé (aides-soignants, infirmiers, médecins…)
L’organisme de formation du particulier employeur milite pour un déploiement de ces formations vers les salariés à domicile, vers les employeurs et leurs aidants aussi.

Formations des aidants en présentiel et à distance (en ligne)
Découvrez les modules de formation autour

- Des pathologies comme les sessions de formations gratuites de France Alzheimer en présentiel ou en ligne , le Mooc Alzheimer de la plateforme France Université numérique, le programme de France Parkinson A2PA (aide aux aidants Parkinson).

- De la vie d’aidant : plateforme savoir-être aidant, le Kit de la Journée nationale des aidants, la maison des aidants.

- Sur la vie en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) : programme Ehpad Aidant” qui propose un module de 7 séances de 2 heures pour présenter l’établissement, son organisation, son financement, la place des aidants, vis ma vie” en institution, la fin de vie…

S’informer entre pairs, entre proches aidants
A côté des sites internet d’informations, de soutiens téléphoniques (Avec nos proches), les groupes de soutien, de parole sont utiles. L’Association Française des Aidants (AFA) a vérifié l’impact des cafés des aidants® sur la vie des aidants participants. Ils sont plus de 7 sur dix à estimer mieux vivre leur situation depuis qu’ils y participent. Les effets positifs se déroulent en étapes et s’inscrivent dans la durée.

Ne pas trop compter sur l’Etat
Selon le sondage Ifop pour le Synerpa, 7 français sur 10 estiment que l’accompagnement des personnes âgées par les pouvoirs publics est insuffisant, même si un tiers estime qu’il s’est amélioré en 10 ans. 7 sur 10 connaissent mal les modalités de financement des solutions à domicile, en résidences autonomie, en établissement médicalisé. 60% sont favorables à l’attribution de places subventionnées selon les revenus (comme en crèche, à la cantine).
Il faut donc innover, se mobiliser.
D’ailleurs, neuf Français sur dix estiment que le secteur du grand âge est porteur de métiers d’avenir et le recommande à ceux qui cherchent un emploi.

(*) Enquête menée auprès d’un échantillon de 1502 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus du 5 au 7 avril 2017.

Partager cet article

Sur le même sujet