Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Et si on apprenait à vivre avec les insomnies ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/07/2017

0 commentaires
De nombreuses personnes âgées se plaignent de leur sommeil. En France, selon la Haute autorité de santé, près d’un tiers des plus de 65 ans, soit près de 3,5 millions de personnes, et près de 40 % des plus de 85 ans consomment de façon régulière des somnifères… Des traitements qui seraient pour la plupart inutile.

insomnies veille sommeil

Avec l’avancée en âge survient fréquemment un phénomène de décalage : les personnes concernées s’endorment plus tôt, et se réveillent en conséquence bien avant le lever du soleil, vers 5 heures, 4 heures parfois.

Rien de bien grave : ce phénomène, l’avance de phase, permet dans la majorité des cas au sommeil de jouer son rôle réparateur. Il faudra simplement s’adapter à ce nouveau rythme.

Des chercheurs américains se sont intéressés à ce décalage et à sa fonction.

Pendant 13 ans, ils ont observé les habitudes du peuple Hadza, en Tanzanie. Chez ces chasseurs-cueilleurs, qui vivent éloignés des écrans et des lumières artificielles, les personnes âgées se réveillent aussi plus tôt que les autres, ce qui leur permettrait de jouer un rôle de sentinelle pendant que les autres dorment.

Selon les âges, les périodes de sommeil profond sont asynchrones, pour une vigilance constante du groupe : un héritage de temps anciens où le danger était permanent. Quand le mot veille prend tout son sens…

Conseils pour s’adapter à un sommeil décalé.

Partager cet article

Sur le même sujet