Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Prévenir Alzheimer : études et stratégies

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/07/2017

0 commentaires
Si le fonctionnement de la maladie d’Alzheimer est encore mal connu, les facteurs de risque de développer la maladie le sont depuis longtemps. Un cas sur trois pourrait ainsi être évité, indique une étude récente.

prévenir Alzheimer : études et stratégies

Contre Alzheimer, il est possible d’agir à tout âgé, rappelle Gill Livingston, ptrofesseur de gérontopsychiatrie à University College (Londres) dans la célèbre revue scientifique The Lancet.

Dès l’enfance, en misant sur l’éducation, mais aussi à l’adolescence et à l’âge adulte, en luttant contre le tabac, puis à partir de 45 ans en préservant l’audition.


Les autres facteurs de risque identifiés par la chercheuse sur lesquels il est possible d’agir sont, à partir de 65 ans, la dépression, l’inactivité physique, l’isolement social et le diabète.

Mais l’environnement, le contexte social jouent également un rôle non négligeable dans la survenue des maladies d’Alzheimer et apparentées.

Ainsi, des chercheurs américains ont mesuré leur prévalence dans la population américaine, en fonction de la couleur de peau, du type de quartier et d’état (plus ou moins privilégié).

Et les résultats sont éloquents : les Noirs américains et les personnes vivant dans des quartiers pauvres ou issues d’états pauvres avait un risque bien plus élevé de développer la maladie.

En cause, le stress induit par des conditions de vie plus difficiles, responsable d’un vieillissement accéléré du cerveau.

Partager cet article