Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

International : vers une politique nationale d'aide aux aidants aux USA

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/01/2018

0 commentaires

Un reste à charge de 5675 euros par an en moyenne

Après un rapport publié en 2016, le Congrès américain vient de passer une loi visant à mettre en œuvre une politique nationale de soutien à ses 40 millions d’aidants.

les aidants dans le monde

Paru en septembre 2016, le rapport sur les aidants de personnes âgées aux Etats-Unis a mis en lumière des proches stressés, isolés, et souvent en difficultés financières.

Selon l’association américaine de retraités AARP (American Association of Retired Persons), les aidants dépensent en effet 6954 dollars par an en moyenne de leur poche (5675 euros, contre 2000 à 3000 euros en France, grâce aux aides comme l’allocation personnalisée d’autonomie).

Pour les soulager, un projet de loi bipartisan, porté à la fois par les Démocrates et les Républicains, a pour ambition de définir et mettre en place une politique nationale d’aide aux aidants, baptisé RAISE pour Recognize, Assist, Include, Support and Engage (RAISE) Family Caregivers Act .

Sous l’égide du ministère de la Santé, aidants, personnes âgées et handicapées, employeurs et professionnels de l’accompagnement composeraient cette politique, qui aurait pour but de :

  • replacer la personne âgée et son aidant au centre du système de soins ;
  • intégrer l’aidant et l’aide dans l’évaluation, l’organisation et la coordination de l’accompagnement ;
  • proposer de la formation, de l’information, coordonner l’aide et mieux orienter vers les professionnels ;
  • proposer des solutions de répit ;
  • prendre des mesures pour assurer la sécurité financière et professionnelle de l’aidant.

L’élaboration de cette stratégie devrait s’achever en 18 mois, puis être revue tous les deux ans.

Les représentants et les sénateurs, réunis en Congrès, ont voté le projet de loi. Reste maintenant à attendre la signature de Donald Trump pour en faire une loi.

En revanche, aucun budget n’a été prévu pour soutenir cette stratégie d’aide aux aidants, qui doit être financée par des budgets « déjà alloués ».

Un signe fort de reconnaissance, mais sera-t-il suivi d’avancées concrètes ?

Lire le projet de loi (en anglais)

Partager cet article

Sur le même sujet