Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'Art-thérapie, porte d'expression des émotions

Auteur Rédaction

Temps de lecture 4 min

Date de publication 18/01/2018

0 commentaires
L’Art-thérapie tient une place importante dans la vie des établissements du Groupe ORPEA, en maison de retraite comme en clinique.
Elle permet de lutter contre l’isolement et le repli sur soi, et de trouver de nouvelles voies de communication, de manière ludique, pour verbaliser des émotions, exprimer une opinion ou un ressenti. 
Focus sur deux initiatives menées dans deux établissements, témoignant des bienfaits de cette approche, tant auprès des personnes âgées que des plus jeunes !

« Quand les mémoires s’expriment à travers l’Art-thérapie », les bienfaits de l’art-thérapie dans l’accompagnement des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer


Les créations de résidents de 5 EHPAD du Groupe ORPEA, hébergés au sein d’unité de soins adaptés, ont été exposées dans la galerie d’art parisienne « Dorothy’s Gallery » en novembre dernier.

Le fruit d’une démarche thérapeutique


Cette exposition est le fruit d’un projet artistique, humain et collectif, réalisé en collaboration avec l’association « Fenêtres Francophones » et sa Présidente, Iléna LESCAUT, Art-thérapeute, qui anime des ateliers au sein de ces établissements (4 sont situés en Ile-de-France à Neuilly-sur-Seine, Marly-le-Roi, Rocquencourt et Domont, et un en Espagne à Barcelone).
En effet, les approches non médicamenteuses telles que l’art-thérapie jouent un rôle majeur dans la stimulation cognitive et sensorielle des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentés. Porte d’expression des émotions, l’art-thérapie permet de lutter contre le repli sur soi, en invitant la personne atteinte de la maladie à communiquer autrement, de manière ludique et créative. 

Ainsi, dans une dynamique de groupe favorisant un cheminement personnel, un travail de mémoire et d’interprétation a été effectué avec les résidents au sein des 5 établissements à travers :
  • des lectures de Fables de La Fontaine, 
  • la découverte de peintres, Marc Chagall en France et Miro en Espagne, 
  • des conférences et la projection d’un film documentaire.

Les résidents ont ensuite été invités à s’exprimer par le geste artistique. Certains ont « rédigé » des fables sur toile. Toutes les œuvres ont été signées, comme marque d‘acceptation du processus artistique auquel ils ont participé. 

Ils ont ainsi redécouvert des sensibilités oubliées, ou jamais explorées, leur procurant un sentiment de fierté.

art_therapie orpea

« En accompagnant nos résidents dans une relation de soin créatif, nous réveillons et stimulons avec délicatesse leurs émotions, leurs capacités sensorielles et cognitives, en faisant ressurgir certaines sensibilités. Nous améliorons de ce fait le bien-être de nos résidents : moins de déambulations et d’angoisses existentielles, meilleures coordinations des gestes et des mouvements, meilleure communication verbale ou non-verbale, resocialisation, plaisir de vivre et de se projeter dans le futur. Ainsi et quel que soit le niveau de dépendance, ce projet nous aide à faire en sorte que la Vie continue. » Iléna LESCAUT, Art-thérapeute.

Un projet franco-espagnol fédérateur et pérenne, vecteur de lien social


Après cette exposition parisienne en présence des résidents espagnols, et dans un esprit d’ouverture et d’échange européen, l’exposition sera présentée à Barcelone au 1er trimestre 2018. Ce sera l’occasion d’un voyage pour certains résidents d’Ile de France !


Street art à la Clinique La Lironde à Saint-Clément de Rivière (34), quant l’art-thérapie s’invite en Pédopsychiatrie


Le projet « street art » est né au sein du service de Pédopsychiatrie de la Clinique la Lironde, dont les nouveaux locaux ont ouvert en mai 2017.
C’est grâce à l’implication du Dr Valérie DELRANC et du Dr Hélène HUYNH (Pédopsychiatres), de Christelle LE CROM (Ergothérapeute), de Christophe FRISON (Cadre de Santé), soutenus par l’ensemble de l’équipe de Direction, que ce projet d’art-thérapie a pu voir le jour.

Partage d’émotions


Au cours d’ateliers d’ergothérapie, OUPS et SUNRA, deux « street artistes » reconnus dans la région, sont venus à la rencontre des adolescents pour échanger autour de la thématique du cœur.

Une réflexion commune, un partage d’émotions, ont permis aux adolescents de s’exprimer et de se retrouver dans cette réalisation qui représente les silhouettes de deux jeunes patients et d’un cadre rappelant les différents chemins de leur parcours de vie, parfois labyrinthiques, avec des impasses à contourner, mais offrant toujours une porte de sortie. 
Leur hospitalisation y est mentionnée par la mention « vous êtes ici ».
Les adolescents ont apporté leur touche finale en décidant d’insérer un message destiné à toute l’équipe soignante : « Au coeur de nos vies », faisant écho à « vous êtes ici ».

au coeur de nos vies orpéa projet art thérapie

Une expérience bénéfique pour tous


Cette activité a permis de répondre aux objectifs thérapeutiques suivants :
  • investir les jeunes dans cette nouvelle unité par le biais d’un projet collectif, laisser une trace et les amener à trouver leur place au sein d’un groupe ;
  • les aider à s’autonomiser en les responsabilisant dans un cadre contenant et sécurisant, favorisant le respect mutuel,
  • faire émerger une relation de confiance, vis à vis des artistes mais aussi entre eux,
  • exprimer et partager ce qu’ils peuvent ressentir au cours de leur hospitalisation.

Adolescents, artistes, soignants, se sont enrichis et épanouis, comme en témoignent ici quelques adolescents :
« C’était une expérience juste géniale. J’ai tellement apprécié ce moment passé avec OUPS et SUNRA. C’était vraiment énorme. Peindre donne vraiment des ailes… »,
« Cette expérience nous a permis de nous faire confiance les uns aux autres, on a utilisé des techniques d’artistes, on a eu le sourire grâce à ce projet, ce fut un beau projet qui va rester inscrit »

La fresque ainsi réalisée représente désormais la signature du service de Pédopsychiatrie et traduit aussi son inscription dans la vie culturelle de Montpellier.
Partager cet article

Sur le même sujet