Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : grèves ce 30 janvier

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/01/2018

0 commentaires

Mobilisation sur le Net

Notre société est toujours mal à l’aide avec son vieillissement et son lot de solitudes, de décisions compliquées comme l’adaptation des logements, la recherche sur les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), l’entrée en institution (voir le témoignage de Marie).

Annie de ViviePourtant l’espérance de vie continue d’augmenter, mais pas forcément en bonne santé.

Les actions de prévention se mutiplient pour rester actif, bien vieillir.

Les entreprises prennent conscience qu’il leur faut accompagner leurs salariés qui aident un proche fragilisé avec des congés adaptés notamment.

Mais individuellement et collectivement, on a du mal à regarder en face le vieillissement, la maladie neurodégénérative, la fin de notre vie.

On a du mal à pousser les portes closes de ces institutions qui tentent de bien accompagner les plus malades, les plus fragilisés.

Face au sentiment d’abandon, face aux manques de moyens, les professionnels de la gériatrie vont faire grève ce 30 janvier. Ils ne veulent plus être complices d’un prendre soin indigne, de conditions de travail qui les blessent.

Ils nous obligent à nous demander ce que nous voulons pour nos vieux jours.

Chez Agevillage nous savons qu’il est possible d’aider à vieillir debout, dans sa tête, dans son corps, dans la cité… encore faut-il s’en donner individuellement et collectivement les moyens, partout sur les territoires.

Inventer un parcours résidentiel, réinventer la vie à domicile en lien avec les autres, la vie à plusieurs, les soins adaptés, une toute fin de vie éthique, avec des professionnels formés, compétents, fiers de leur accompagnement…

La mobilisation de ces professionnels des EHPAD (établissements pour personnes âgées dépendantes), des services à domicile, de l’hôpital, avec un appel à la grève ce 30 janvier est relayée sur Internet et les réseaux sociaux avec une pétition qui dépasse les 275 000 signatures.

Un réveil de la société civile pour vieillir debout ?

Partager cet article

Sur le même sujet