Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidants : un rapport parlementaire et une proposition de loi pour aller de l'avant

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 29/01/2018

0 commentaires
Chargée d’une mission-flash sur les aidants, le député (PCF) Pierre Dharréville a présenté le 23 janvier son rapport à l’Assemblée nationale. Et a déposé le lendemain une proposition de loi visant à indemniser le congé le proche aidant.

darrhéville loi aidants

Pour le député, « nous sommes dans une situation globale de crise latente. » La solidarité nationale fait défaut, « la réponse publique n’est pas à la hauteur », et « la solidarité familiale, qui est aussi louable qu’inégale, masque les carences de la société. »

Aussi, le député propose des mesures permettant à la fois de mieux prendre en charge les aidés, et d’améliorer les conditions de vie des aidants, en leur procurant :

> Plus de temps

  • en augmentant la durée maximale du congé de proche aidant à un an par personne aidée,
  • en l’assouplissant,
  • en augmentant le montant du droit au répit, actuellement jugé « dérisoire ».

> De meilleures ressources financières
  • en indemnisant le congé de proche aidant, le montant de cette indemnisation « pourrait être identique à celui de l’allocation journalière de présence parentale, soit 43,14 euros par jour.
  • en étendant la majoration de la durée d’assurance vieillesse aux proches aidants de personne en situation de dépendance,
  • en maintenant les aides un temps après le décès de l’aidé afin que l’aidant ait le temps de se retourner. Le rapport préconise trois mois.
  • en prenant en charge les dépenses de santé de l’aidant à 100 % et en proposant une consultation annuelle avec un psychologue

> Un meilleur accompagnement
  • en ajustant la gouvernance de la politique d’aide aux aidants et en mettant en place des guichets uniques au niveau local,
  • en permettant aux aidants d’inscrire leurs heures d’aide sur le compte personnel de formation en vue d’une éventuelle reconversion professionnelle,
  • en lançant un grand plan de formation qualifiante des aidants.

Par ailleurs, le député souligne dans son rapport que les métiers de l’accompagnement des personnes âgées doivent être revalorisés : des professionnels qui exercent dans de bonnes conditions seront mieux à même d’épauler les aidants.

Le lendemain de la présentation de ce rapport, Pierre Dharrévillea a présenté une proposition de loi pour l’indemnisation du congé de proche aidant. Elle doit être examinée par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée. A suivre… 

Partager cet article

Sur le même sujet