Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Je suis un tableau, un court-métrage juste et sensible sur les troubles de la mémoire

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/01/2018

0 commentaires

Nikon film festival

Comme l’an passé, l’avancée en âge, les troubles de la mémoire inspirent les concurrents au festival Nikon. Parmi les 1374 films soumis, la proposition de Yohann Sfez, intitulée Je suis un tableau, se distingue par sa finesse et sa sensibilité.

je suis un tableau court-métrage nikon Alzheimer

La valeur d’un cadeau dépend du sens qu’on lui donne… Du sourire et de l’émotion. Une tranche de vie de famille vue du haut de l’arbre généalogique.“

Yvette vit dans un Ehpad. Un matin, une aide-soignante lui fait un cadeau. Une ardoise. Un petit rien qui changera la journée d’Yvette, sa relation avec sa famille.

En deux minutes, Yohann Sfez raconte la détresse de ceux à qui la mémoire échappe, mais aussi celle de leurs proches. La dignité, l’estime de soi et ce qui nous permet de les étayer.

Un film juste et bouleversant, à voir ici.

Je suis un tableau ayant été retenu parmi les 50 finalistes par un jury professionnel, les internautes qui le souhaitent peuvent désormais soutenir le court-métrage en votant pour lui sur le site du festival (bouton soutenir ce film sous la vidéo).

En jeu, une dotation de 8000 euros et une diffusion en salle, à la télévision, sur internet et au festival de cinéma européen des Arcs.

Partager cet article

Sur le même sujet